Accueil / Edito / Inspirer/exporter

Inspirer/exporter

Par Alexandre Abellan Le 25 février 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Inspirer/exporter
V

ertige des montagnes russes. Alors que les vins français se réjouissent de leurs performances à l’export, avec une valorisation record en 2021, le conflit armé déclenché par la Russie en Ukraine rappelle toute la fragilité de l’ordre mondial en général, et du commerce international en particulier. Dans un contexte géopolitique toujours plus mouvant, des taxes Trump sur les vins français (encore levées pour 4 ans) aux droits de douane chinois ciblant les vins australiens (contraignant des vignerons à laisser leurs raisins sur ceps), les exportateurs ont bien conscience de leur exposition aux revers mondiaux.

Des difficultés logistiques post-covid aux hausses de tarifs du millésime 2021, les paramètres sont aussi multiples que complexes pour les acteurs de la filière vin en 2022. Sans même parler des interrogations pesant sur chaque citoyen face à la machine infernale amorcée par le Kremlin. L’humeur serait à déclamer le Spleen de Charles Baudelaire, où l’Espoir « Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,

Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir ».

Pour aller de l’avant, et poursuivre les développements de la filière vin en 2022 à l’international malgré les incertitudes, Vitisphere organisait ce mercredi son premier webinaire premium pour faire le tour du monde des marchés d’avenir. De la banalisation des ventes en ligne à la dynamique enthousiasmante de la Corée du Sud, en passant par les exigences environnementales des monopoles scandinaves, les quatre experts animant cette table ronde témoignent de nombreuses pistes à prospecter. Pour continuer d’accompagner la filière vin par des temps incertains, la rédaction de Vitisphere maintient sa ligne éditoriale de journalisme d’inspiration : trouver des solutions, commerciales avec l’export et l’innovation packaging/marketing, mais aussi techniques avec l’adaptation aux dérèglements climatiques et la réduction de l’empreinte environnementale.

Notre rédaction en ligne s’appuie depuis janvier dernier sur l’arrivée d’Olivier Bazalge, qui renforce le suivi des actualités de la filière assuré par Marion Bazireau depuis avril 2020. Et ce sous la rédaction en chef de l’auteur de ces lignes depuis ce début d’année. Se donnant l’ambition de fournir l’essentiel des informations utiles et nécessaires à la compréhension des tendances de vignobles et de marché, le site Vitisphere s'appuie également sur l’expertise de la rédaction de la revue La Vigne, dont les articles pointus irriguent quotidiennement notre plateforme commune, avec désormais un feuilleteur en ligne du mensuel. Tout le nécessaire pour inspirer des chemins d’avenir à la filière des vins français. Car « qu'est-ce donc que l'inspiration ? L'art de lever un pan de voile, et de montrer aux hommes un coin ignoré ou plutôt oublié du monde qu'ils habitent » écrivait Diderot.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Nadine Franjus Le 25 février 2022 à 14:45:17
Félicitations au nouveau rédacteur en chef. Gageons que son insatiable curiosité et son insistance à comprendre et présenter l'actualité donneront le nouveau ton de Vitisphere
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé