Accueil / Commerce/Gestion / Les (très) bons chiffres de la levée des taxes américaines sur les exportations de vins français

En infographies
Les (très) bons chiffres de la levée des taxes américaines sur les exportations de vins français

Alors que la suspension des droits de douanes américain de 25 % sur les vins et spiritueux français est prolongée pour cinq ans, retour sur les premières tendances de reprise des exportations amorcée ce printemps.
Par Alexandre Abellan Le 17 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les (très) bons chiffres de la levée des taxes américaines sur les exportations de vins français
Retour à une dynamique très positive pour les vins français sur le marché américain. - crédit photo : Infogram
R

edevant le premier marché d’importation des vins français sur le mois d'avril 2021, les États-Unis affichent un dynamisme commercial qui ne devrait pas s’atténuer alors que les dernières négociations transatlantiques sur le différend aéronautique Airbus-Boeing permettent de lever pour 5 ans tous droits de douane punitifs. En vigueur depuis le 11 mars 2021, la levée des taxes américaines de 25 % sur les vins français en place depuis octobre 2019 a eu un effet immédiat sur les expéditions. Sur le mois d’avril 2021, la France a exporté 221 000 hectolitres de vin pour un chiffre d’affaires de 208 millions d’euros. Soit des bonds de 90 % en volume et 131 % en valeur par rapport au mois d’avril 2020 note Adrien Boussard, le référent sectoriel vins et spiritueux pour Business France, qui souligne cependant la présence d'un biais avec le repli des expéditions en mars-avril 2020 du fait de la pandémie de Covid-19.

Avec des hausses de 16 % en valeur et 25 % en volume par rapport à avril 2019 (avant les taxes et la crise covid), les performances d'avril 2021 tiennent autant du retour à une valorisation normale (avec la hausse du prix de vente moyen) que d’un véritable essor (dépassant la situation pré-crises) après un exercice 2020 en net repli (-10 % en volume et -23 % en valeur). Si cet afflux peut être exacerbé par la crainte d’une levée seulement temporaire des droits de douane (la négociation portait à l’époque sur quatre mois, du 11 mars au 11 juillet 2021), il était également limité par la congestion mondiale du fret maritime (avec une explosion des coûts et délais d’expédition vers l’Amérique du Nord). L'effet de la levée des taxes est particulièrement visible en comparant les performances des mois entiers précédant la suspension, avec des expéditions de l'ordre dépassant 100 000 hl pour à 100 millions €.

AOP en force

Dans le vignoble d’appellation, Bordeaux voit ses expéditions augmenter fortement après la levée des taxes, pour s’élever à 24 900 hectolitres et 36,3 millions € en avril 2021. Pour la Provence les expéditions sont en repli à 22 000 hl pour 14,6 millions €. Tous les autres bassins sont en hausse, dans le Val de Loire à 15 000 hl pour 12,5 millions €, en Vallée du Rhône à 15 000 hl pour 11,5 millions €, en Bourgogne à 14 000 hl pour 26,9 millions € et en Languedoc à 13 000 hl pour 5,7 millions €...

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé