Accueil / Commerce/Gestion / 4,4 millions hl de vins de Bordeaux en 2020, une "modeste récolte" pour "une situation plus sereine"

Offre/demande
4,4 millions hl de vins de Bordeaux en 2020, une "modeste récolte" pour "une situation plus sereine"

L'interprofession des vins bordelais tire le bilan commercial d'une année moins catastrophique que prévu. Qui n'aura fait que retarder la reprise des ventes espère la filière girondine.
Par Alexandre Abellan Le 18 février 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
4,4 millions hl de vins de Bordeaux en 2020, une
'Dans un contexte mondial perturbé par la pandémie de la COVID-19, les vins de Bordeaux restent le premier vignoble AOC français, tant à l’export qu’en France' se félicite le CIVB. - crédit photo : CIVB
-

12 % de vins produits à Bordeaux en 2020 par rapport à la moyenne décennale. « Sous l’effet conjugué [d’un été caniculaire] et des baisses de rendements adoptées par la majorité des AOC du vignoble de Bordeaux, le millésime 2020 s’annonce […] faible en volume : 4,4 millions d’hectolitres » annonce le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB). « À l’échelle globale du vignoble, cette modeste récolte laisse envisager une situation plus sereine dans le contexte économique et sanitaire actuel » souligne l’interprofession dans son bilan 2020 de commercialisation.

Faisant état de « reculs limités » de ses ventes dans le contexte sanitaire actuel, le CIVB fait état en 2020 de replis de 3 % des exportations en volume (à 1,7 million hl) et de 4 % des ventes en grande distribution (à 1,1 million hl). Constatant une « reprise stoppée par la pandémie mondiale », le CIVB rappelle que « fin 2019, la commercialisation des vins de Bordeaux montrait des signes positifs ». Si les tensions politiques à Hong Kong, les incertitudes sur le Brexit, le repli du marché chinois et les taxes Trump pesaient à l’époque, « c’était sans compter sur la crise sanitaire de la Covid-19 qui, dès le mois de février 2020, a imposé un coup d’arrêt brutal à l’activité ».

Eclaircies du déconfinement et de la fin d’année

Les opérateurs bordelais ont vu leurs ventes fondre avec « la fermeture des bars et des restaurants, les restrictions des rassemblements festifs, une saison touristique atone et le ralentissement général des échanges mondiaux ». Le déconfinement de mai 2020 aura marqué une éclaircie commerciale, témoignant d’un fort potentiel de rebond. Sur le dernier trimestre 2020, le CIVB note que « les sorties de vin de la propriété, indicateur clé de la dynamique commerciale des vins de Bordeaux, sont chaque mois en hausse en comparaison à 2019 ». Des indicateurs permettant au CIVB d’affirmer que « Bordeaux est prêt au rebond ».

« Dans nos entreprises, cette période aura amené de nombreux vignerons et négociants Bordelais à innover dans leur façon de présenter les vins et de les commercialiser, d’interagir avec les consommateurs, de rester en soutien des restaurateurs et à l’écoute des besoins des cavistes » résume dans un communiqué Bernard Farges, le président du CIVB.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé