LE FIL

Fiche pays

En 2020, le Brésil n’a jamais consommé autant de vins

Jeudi 07 janvier 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 18/01/2021 11:31:31

« C’est paradoxal. Malgré la difficulté de négocier à distance et une prospection rendue difficile avec les salons annulés, le vin ne s’est jamais autant vendu au Brésil que cette année » constate Hugo Pichon.
« C’est paradoxal. Malgré la difficulté de négocier à distance et une prospection rendue difficile avec les salons annulés, le vin ne s’est jamais autant vendu au Brésil que cette année » constate Hugo Pichon. - crédit photo : Hugo Pichon
La crise sanitaire ne freine pas mais accentue la consommation brésilienne, avec des perspectives de croissance prometteuse pour toutes les gammes de prix malgré le poids des taxes.

La pandémie de covid-19 n’y a rien fait, au contraire. Pour bien illustrer la croissance du marché brésilien en 2020, il suffit d’un chiffre. L’an passé, la consommation par habitant était de 2,7 litres de vin par ans. Soit une hausse de 28 % par rapport à 2019 rapporte Hugo Pichon, le chargé d’affaires export vins et spiritueux de Business France à Rio. Certes moins consommé que la bière ou la cachaça, « le vin est en train de prendre sa place. Il est prévu que ces volumes se maintiennent après la crise » note l’expert.

Si les exportateurs français associent le marché brésilien à des barrières douanières tarifaires prohibitives, « les charges tarifaires sont importantes pour tout le monde, comme tout est taxé au Brésil » pondère Hugo Pichon. Alors que le réal brésilien est dévalué, les vins français pâtissent d’une perte de compétitivité multifactorielle estime l’expert. Comme les autres vignobles du Mercosur, les vins chiliens bénéficient d’un avantage déterminant sur l’entrée de gamme grâce à un accord de libre-échange. Mais la demande se développe sur les vins français plus abordables, comme les vins de France (VSIG) et les vins de Pays d’Oc (IGP).

Entrées de gamme

« Le marché demande des vins plus décomplexés et abordables. Avec des cépages que le consommateur connaissait jusque-là sur des vins de pays concurrents sans savoir qu’ils étaient originaires de France » explique Hugo Pichon, qui note un engouement pour les entrées de gamme françaises « on voit désormais des vins de France à 100 réaux, ce qui n’était pas courant avant ».

Cette nouvelle diversification provient d’une modification de la fiscalité des intermédiaires il y a cinq ans. Pour éviter les surtaxes à chaque maillon, la grande distribution est directement allée s’approvisionner dans les vignobles, ce qui permet de développer de nouvelles offres en marge des importateurs traditionnels. « Les taxations brésiliennes sont en cascade, les éviter permet de baisser les coûts » résume Hugo Pichon. Ce changement d’approche d’approvisionnement se double d’une évolution des réseaux de distribution. Le secteur traditionnel des restaurants et cavistes pèse désormais pour 26 % des ventes, quand la grande distribution monte à 38 % les ventes en ligne à 28 %. « Au brésil, le vin est à consommer chez soi » rapporte Hugo Pichon, soulignant que la tendance est accentuée par la crise sanitaire du coronavirus.

"Troisième marché mondial d’achat online"

En l’état, l’expert voit trois portes d’entrée sur le marché brésilien : un importateur classique, un opérateur de la grande distribution et un site de e-commerce. La vente en ligne étant un secteur tout sauf anecdotique. « Le Brésil est le troisième marché mondial d’achat de vin online, après les Etats-Unis et la Chine. Le Brésil est très connecté, avec beaucoup d’applications de livraison à domicile » souligne Hugo Pichon. Si le Brésil est un marché prometteur, la taille du pays peut poser des problèmes d’implantation prévient l’expert, qui conseille une approche régionalisée, par état. « Il faut de la patience pour s’implanter, le Brésil est grand et compliqué. Il faut être flexible dans ses offres de négociations, avec des possibilités de délais de paiement » conclut Hugo Pichon.

Pour en savoir plus sur ce marché, cliquer ici.

 


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé