Accueil / Commerce/Gestion / InVivo Wine muscle Café de Paris pour détrôner les prosecco et autres cavas

Dans les linéaires
InVivo Wine muscle Café de Paris pour détrôner les prosecco et autres cavas

Misant sur de nouvelles recettes, de nouvelles étiquettes, de nouvelles communications et même une déclinaison en vins tranquilles et wines seltzer, la marque compte devenir un incontournable des apéritifs.
Par Alexandre Abellan Le 28 octobre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
InVivo Wine muscle Café de Paris pour détrôner les prosecco et autres cavas
Le ton est donné par Bruno Kessler : « pourquoi payer sept euros du prosecco, quand, à un prix plus modeste, on peut avoir du café de Paris ? » - crédit photo : DR
A

Achetée il y a un an à Pernod-Ricard, la marque Café de Paris aligne les nouveautés pour « créer une alternative aux prosecco italiens et aux cavas espagnols » annonce Thierry Blandinières, le directeur général du groupe InVivo, ce 27 octobre lors d’une visioconférence, ajoutant qu’« il est temps de reprendre des parts de marché ».

Indiquant que les derniers panels de Nielsen (sur la neuvième période 2020) permettent déjà à Café de Paris d’afficher une croissance de 4,7 % en grande distribution (« sur un marché atone voir négatif sur vins mousseux »), Phillipe Leveau, le directeur général adjoint d’InVivo Wine, souligne que les linéaires attendaient une nouvelle animation. En la matière, la marque Café de Paris version InVivo est revisitée de fond en comble : nouveaux profils (pour le brut,demi-sec et rosé vendus à 4,25 euros), nouvelles étiquettes selon les marchés (voir photos ci-dessous) et nouveaux produits (une cuvée bio est lancée à 4,65 €).

Eloignés des crémants et des champagnes

En termes de conception des vins, « volontairement nous nous sommes éloignés des crémants et des champagnes, qui ont leur vie et leur marché. Nous écoutons les consommateurs, qui nous disent "un petit verre de prosecco c’est sympa" » rapporte Bruno Kessler, le vinificateur d’InVivo Wine. Produit en cuve close comme un prosecco, l’œnologue souligne que la spécificité de Café de Paris est de recourir au « bâtonnage pour remettre en suspension les lies ».

Ce renouveau est soutenu par une campagne de communication « des bulles en capitales », axée sur la consommation apéritive et le rapport qualité/prix. Avec une campagne digitale (avec un nouveau site internet), un affichage de 3 021 faces dans 21 agglomérations françaises et 394 écrans dans 65 centres commerciaux (Nord, Ouest et île de France), la marque vise 152 000 contacts sur les prochains mois. Sans oublier des animations en grande distribution et en restauration pour mettre en avant des recettes de cocktails. Pour le printemsp 2021, une campagne de communication d'un million d'euros est engagé pour promouvoir des nouveautés.

Nouveaux vins effervescents, tranquilles et wines seltzer

Pour animer la catégorie des Vins Mousseux de Qualité, InVivo compte lancer en avril 2021 un « blanc de printemps, pour accompagner un été que nous espérons tous plus joyeux et serein » explique Phillipe Leveau, qui espère un « retour à la normale » pour lancer une version Ice en été (respectivement à 4,55 et 4,99 €). En 2021, la marque Café de Paris se déclinera en vins tranquilles : un rosé en pays d’Oc IGP et un blanc en IGP Côtes de Gascogne. Cette nouvelle gamme tranquille vise 4 millions de cols en trois ans, la marque Café de Paris représentant 7 millions de cols vendus actuellement (60 % en grande distribution, 30 % à l'export et 10 % en réseau traditionnel). InVivo affiche la volonté de doubler les volumes de Café de Paris d'ici 2025, avec un approvisionnement 100 % français (actuellement 80 % de ces Vins Mousseux de Qualité sont d'origine française). S'inspirant de la tendance américaine des hard seltzers (eau gazeuse alcoolisée et aromatisée), InVivo prévoit de lancer en 2021 des wines seltzer.

« Notre mission est très claire : nous voulons revaloriser ce segment de marché pour créer de nouvelles habitudes de consommation par des gammes plus larges » pose Phillipe Leveau, qui y voit des opportunités de valorisation. « Aujourd’hui, le prosecco est notre référence et je ne vois pas pourquoi techniquement et en expérience gustative nous devrions être positionné en dessous du prosecco. Mais aussi maintenir grosse activité promotionnelle pour permettre découverte » conclut-il, pour rassurer les acheteurs de la grande distribution.

 

Aperçu du packaging des cuvées Café de Paris actuellement commercialisés dans la GD France et à l’international.

 

Aperçu des étiquettes Café de Paris destinées au CHR.

 

Aperçu des deux cuvées effervescentes prévues pour 2021.

 

Aperçu des déclinaisons en vins tranquilles annoncées pour 2021.

 


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé