LE FIL

Courageuse

L’AOC Touraine se résout à la mise en réserve

Lundi 10 août 2020 par Ingrid Proust
Article mis à jour le 13/08/2020 09:51:42

« Le marché ne peut pas absorber plus de 105 000 hl/an de Touraine sauvignon. Sans réserve interpro, les cours vont continuer à baisser », indique Thierry Michaud, président de l’ODG Touraine.
« Le marché ne peut pas absorber plus de 105 000 hl/an de Touraine sauvignon. Sans réserve interpro, les cours vont continuer à baisser », indique Thierry Michaud, président de l’ODG Touraine. - crédit photo : Ingrid Proust
L’ODG Touraine a décidé de recourir à une réserve interprofessionnelle pour tous les volumes récoltés au-delà de 50 hl/ha en Touraine blanc afin d’éviter un effondrement des prix.

« Si nous ne faisons rien, nous courons à la catastrophe. Nous avons conscience que nous vous demandons un effort énorme, mais la situation l’impose ». Le président de l’ODG Touraine Thierry Michaud a appelé tous les vignerons de l’AOC  à la responsabilité collective et à accepter le principe d’une réserve interprofessionnelle. Lors de la récente assemblée générale du syndicat, une majorité d’entre eux a accepté sans débat de mettre en réserve leur production au-delà de 50 hl/ha en Touraine blanc. Une décision inédite dans la région et contraignante, prise en lien avec le négoce pour remédier à l’enlisement économique de l’appellation.

15 000 hl au moins envoyés à la distillation

Les sorties de chais stagnent depuis plusieurs campagnes, les stocks enflent et représentent actuellement plus de 8 mois de commercialisation. Le cours moyen au négoce du Touraine blanc (176 €/hl) a dévissé de 27% depuis l’été 2018. 15 000 hl au moins sont destinés à la distillation. « La vendange prochaine en Touraine sauvignon pourrait être de 130 000 hl. Or nos derniers bilans de campagne montrent que le marché ne peut pas absorber plus de 105 000 hl/an. Sans réserve interpro, les cours vont continuer à baisser, les négociants nous ont déjà annoncé 120 €/hl en vin clair, et en 2021 ce serait encore pire », explique Thierry Michaud.

La GPS pour l'année prochaine

Les volumes mis en réserve, qui feront l’objet d’un contrôle de qualité a annoncé l’ODG, ne seront commercialisables qu’au moment de leur libération. Et cette libération sera décidée par l’ODG Touraine et le négoce, dans le cadre du conseil d’orientation stratégique d’Interloire. « Les producteurs qui ne voudront pas faire cette réserve déclareront 50 hl/ha et ne revendiqueront pas leurs autres volumes en AOC, indique Thierry Michaud. Nous espérons l’année prochaine pouvoir proposer aux opérateurs un système de régulation moins contraignant et plus juste, adapté à la situation de chaque exploitation : la gestion prévisionnelle des sorties ». Cet outil va être testé à Chinon.

Outre la réserve interprofessionnelle, l’ODG Touraine demande pour ses blancs un rendement baissé à 60 hl/ha, un VCI de 10 hl/ha, et une limitation drastique des autorisations de plantations nouvelles à 2 ha en 2021.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé