LE FIL

Vins de Bordeaux

Une alliance de vignerons en prise directe avec le négoce

Lundi 27 juillet 2020 par Colette Goinère

Une alliance de vignerons en prise directe avec le négoce
- crédit photo : Colette Goinère
L’Alliance des Récoltants vient de tenir sa première assemblée générale. Les 21 adhérents, des vignerons de diverses AOC bordelaises, entendent bien, sous une bannière commune, donner une visibilité forte à leurs vins en magasins.

A la tête des Vignobles du Hayot (90 ha, AOC Sauternes Barsac), Catherine Boyer savoure le moment. Ce 23 juillet se tient la première assemblée générale de l’association l’Alliance des Récoltants, lancée et présidée par le négociant Pierre-Jean Larraqué, à la tête du groupe bordelais LVI. 21 membres sont réunis dans l’association, tous à la tête de propriétés familiales, tous cértifiés Haute Valeur Environnementale (HVE), tous unis par un même objectif : défendre la particularité des terroirs et offrir plus de lisibilité aux consommateurs en grande surfaces.

Au menu de cette AG, qui s’est déroulée au château Le Virou (détenu par le groupe LVI). D'abord la présentation des adhérents vignerons de différentes appellations, de Saint-Emilion, Blaye, Graves, en passant par les Côtes de Bourg ou les Bordeaux Supérieur, représentant au total 822 hectares de vignes et 2,2 millions de cols. Ensuite, la présentation des statuts de l’Alliance des Récoltants, puis l'élection de son bureau et de son conseil d’administration. Catherine Boyer figure en bonne place. Elle devient vice-présidente et siège au conseil d’administration.

"Forts dans leur alliance"

Deux acheteurs de Provencia Carrefour sont venus présenter leur enseigne, confirmant au passage leur souhait de mettre en avant dans les 44 magasins implantés en Haute Savoie, les vins de l’Alliance des Récoltants. A midi, moment de dégustation des vins (chaque vigneron ayant amené trois échantillons de ses cuvées validées). Dans l’après-midi, les adhérents ont découvert les premiers éléments de communication en direction de la grande distribution : la PLV en magasin va s’organiser autour de box carton de 108 bouteilles, des meubles bois, des stop rayon pour informer. Le tout avec une signature : "Alliance des Récoltants, uniques dans leurs styles, forts dans leur alliance".  

Une feuille de route que Catherine Boyer qui compte écouler 350 hl en Sauternes par le biais de l’association, sur une production globale de 1 900 hl, juge plus que nécessaire : "dans le sauternais, nous avons un gros problème de communication. Notre AOC est démodée, elle a besoin d’un coup de jeune. A cela s’ajoute le fait que le négoce n’a jamais associé la production à la commercialisation. Avec l’alliance, on est en prise directe. On se fait confiance. C’est une première" s’enflamme-t-elle.

Front commun

De son côté, Pierre Pauvif va carrément apporter à l’association toute la production de sa propriété, le château le Tertre de Leyle (45 ha, 2 200 hl en AOC Côtes de Bourg). Il y croit dur comme fer : "en tant que producteurs, nous avons besoin du ressenti du client sur le profil, sur la qualité de nos vins. L’Alliance des Récoltants va nous amener ce feed back" confie-t-il. Un retour précieux par les temps qui courent. Ce n’est pas tout, il entend bien faire jouer la solidarité et l’entraide entre les membres de l’association : "nous allons apprendre à nous connaitre et à échanger autour de nos pratiques" espère-t-il. 


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé