LE FIL

Suite au Covid

L’interprofession des vins de Provence réoriente son budget vers le local et l’œnotourisme

Jeudi 28 mai 2020 par Chantal Sarrazin

Les rosés de Provence vont s'associer à associés à la campagne « On a tous besoin du Sud » mise en œuvre par le comité régional du tourisme
Les rosés de Provence vont s'associer à associés à la campagne « On a tous besoin du Sud » mise en œuvre par le comité régional du tourisme - crédit photo : CRT Paca
Une partie du budget communication du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) initialement affecté à l’export et à des opérations événementielles est redirigée vers des actions en région. Le vignoble s’associe aux autres acteurs du tourisme.

Branle-bas de combat. « Selon nos estimations, le vignoble a perdu 30 % du volume traditionnellement commercialisé au cours des deux mois de confinement instauré pour lutter contre la propagation du coronavirus, annonce Brice Eymard, directeur du conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP). Ceci s’explique principalement par l’arrêt du CHR et le fort ralentissement de la vente directe, circuits qui représentent 40 % de nos débouchés. » Face à ce marasme, les responsables professionnels ont décidé de réaffecter en urgence un peu plus de 20 % du budget communication de CIVP, soit 1 million d’euros environ, vers des actions locales et œnotouristiques. « Les rosés de Provence vont faire front commun avec les acteurs du tourisme dans la région, indique Brice Eymard. Ils vont en effet être associés à la campagne « On a tous besoin du Sud » mise en œuvre par le comité régional du tourisme. »

Accompagner les consommateurs via une application

Pour relancer l’activité dans les caveaux, une application pour smartphone est en cours de lancement. À partir de la route des vins de Provence, elle va recenser les caveaux souhaitant figurer ainsi que les restaurateurs et les cavistes situés à proximité de ces derniers. Les vignerons participants pourront faire gagner aux visiteurs des objets aux couleurs des vins de Provence (verres, tire-bouchons, lunettes de soleil…) via le jeu Côté Cave qui se présente sous la forme d’un ticket à gratter. « Cette opération était déjà prévue, signale Brice Eymard. Nous avons décidé de l’amplifier en augmentant le nombre de kits mis à disposition des caveaux. » Les visiteurs pourront en outre flasher sur place un QR code à partir duquel ils devront répondre à une question simple sur le vignoble. Chaque bonne réponse leur donne droit à un point. Au bout de 5 points, ils recevront un bon d’achat chez un restaurateur. « Ceci devrait générer du trafic entre les lieux de vente et les établissements de restauration », espère Brice Eymard. L’application doit voir le jour début juillet. Un plan média à proximité des centres commerciaux des zones côtières va par ailleurs être déployé. La présence sur le digital en lien avec des sites art de vivre, tourisme va également être renforcée.

   

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé