LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Côtes de Gascogne

Baisse annoncée de 10 % des rendements

Mardi 10 septembre 2019 par Alexandre Abellan

Des caves coopératives ont déjà commencé la semaine dernière à récolter des profils de sauvignon blancs « pyraziques ». Les vendanges se généralisent ces jours-ci.
Des caves coopératives ont déjà commencé la semaine dernière à récolter des profils de sauvignon blancs « pyraziques ». Les vendanges se généralisent ces jours-ci. - crédit photo : Syndicat des Côtes de Gascogne
Epargné par le stress hydrique, le vignoble du sud-ouest a pâti de la météo printanière. Les raisins de chardonnay et de sauvignon blanc actuellement récoltés témoignent ainsi d’une forte coulure.

Se généralisant dans le vignoble gascon, la récolte des raisins blancs de chardonnay et sauvignon blanc se fait sous des conditions climatiques proches de la perfection. Les pluies estivales ayant permis aux vignes de ne pas souffrir de la canicule, aucune brûlure n’est rapportée sur grappes. « Les conditions sont idéales pour les profils aromatiques. Il y a un bon ensoleillement, le feuillage est en bonne santé, les après-midi sont chaudes et sèches, les nuits sont fraîches… » résume Pascal Malhomme, le responsable du service viticole à la Chambre d’Agriculture du Gers. Tout est réuni pour contribuer au profil aromatique thiol des Côtes de Gascogne confirme Alain Desprats, le directeur du syndicat viticole de l’Indication Géographique Protégée.

Seule anicroche, « les rendements sont hétérogènes, suivant les courbes de niveau et du coup de froid du 17 avril. Les rendements baissent surtout pour les cépages ne compensant pas trop, comme le sauvignon blanc et le chardonnay » souligne Pascal Malhomme. Le technicien viticole pronostique une baisse généralisée des rendements, de l’ordre de 10 %.

"Fortunes diverses"

« En juin, le temps contrasté a joué sur la floraison. Les cépages et parcelles ont eu des fortunes diverses » ajoute Alain Desprats, précisant que les parcelles de chardonnay et sauvignon blanc visent des rendements moyens de 50 à 60 hectolitres/hectares contre 80 hl/ha en moyenne et 90 hl/ha en 2018. L’impact de ces baisses de productivité sont à relativiser, les surfaces de ces deux cépages pesant pour 20 % du vignoble blanc de l’IGP (10 000 hectares, constitué à 50 % par du colombard)

Les vendanges de merlot, cabernet franc et gamay pour les rosés doivent suivre dans les prochains jours.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé