Accueil / Gens du vin / "Les plus grands vins français nous servent de références et d’objectifs"
"Les plus grands vins français nous servent de références et d’objectifs"
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Grand Entretien avec Peter Gago, Penfolds
"Les plus grands vins français nous servent de références et d’objectifs"

Britannique de naissance, c’est dans son pays d’adoption - l’Australie - que Peter Gago exprime ses talents mondialement reconnus d’œnologue. Officiant au sein de la maison Penfolds depuis 1989, il est chef de cave et vigie de sa marque icône « Grange » depuis 2002. Grand entretien avec celui qui a hissé le vin australien à des sommets qualitatifs.
Par Sharon Nagel Le 08 mai 2023
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
« Lancer de nouvelles cuvées suscite beaucoup d’intérêt, c’est sexy », estime Peter Gago. « Mais soigner, améliorer, rationaliser et protéger des vins et des profils qui ont fait leurs preuves chez Penfolds représente un véritable défi ». - crédit photo : Penfolds
V

ous êtes l’illustre « gardien du temple » de la cuvée emblématique Grange de chez Penfolds. En tant qu’œnologue, n’est-ce pas frustrant de ne pouvoir apporter que des changements à la marge sur un vin noté 100/100 ?

En réalité, il reste énormément de latitude, au niveau du sourcing, des assemblages, du déclassement… Et pourtant, l’énigme Grange n’est pas « percée ». Ainsi, l’ambition d’élaborer un vin encore meilleur que les millésimes mythiques de 1952, 1953, 1955, 1962, 1963, 1971 et 1976 reste entière. Elle ne s’exprime pas à travers son égo ni dans une évolution délibérée de style, mais plutôt en optimisant chaque « point de contact », depuis le raisin jusqu’à la bouteille. Comme nous les appelons souvent, tous les petits « un pourcent ».

Donne-t-on la possibilité à la nature et à l’œnologue de s’y exprimer ?

Absolument. Grange est un assemblage mais toutes les parcelles originelles sont impactées de manière directe, mais différente, par la nature et l’œnologue. Les arômes, la structure et les tannins sont tous « pilotés » directement, par la nature jusqu’à un certain point à la vigne, puis par l’œnologue, depuis la vigne jusqu’à la cave puis à la bouteille… La sélection des vins de base pour la cuvée Grange s’opère de manière totalement « honnête » (et personnelle) à l’aide du schéma de dégustation du classement de Penfolds. Les vins sont sélectionnés à l’aveugle sur le plan organoleptique, éliminant des biais émotionnels et financiers. Il n’y a aucune formule. Ils sont sélectionnés in situ, après fermentation sur le banc, l’unique critère étant la qualité et le profil, sans que l’on ne connaisse ni la parcelle, le volume ou le cépage. L’assemblage final est sans doute une véritable expression œnologique qui relie des centaines de variables. Comme on le dit souvent de nos jours, il n’existe plus de « récolte normale », donc la contribution empirique (gestion) de l’œnologue est capitale.

En 2022, la cuvée Penfolds II a été lancée. Pourquoi avoir choisi la France et la maison Dourthe pour réaliser ce partenariat ?

Quand je pense au cabernet-sauvignon et au merlot, Bordeaux me vient immédiatement à l’esprit (la Napa Valley aussi, bien évidemment !). Nous sommes vraiment ravis du succès de notre collaboration avec nos amis de chez Dourthe. Leur vision très ouverte sur le monde et leur état d’esprit original en matière de vinification nous ont tout de suite séduits. Le fleuron de chez Dourthe, la cuvée Essence, un assemblage issu de plusieurs communes bordelaises de haut vol, a immédiatement touché notre imaginaire œnologique. A partir de là, nous avons développé de façon collective nos aspirations partagées en matière d’assemblage et de qualité d’une manière très naturelle et réelle…

Etait-il difficile de concilier deux philosophies malgré tout assez différentes ?

C’était/c’est un véritable plaisir que de collaborer avec Frédéric Bonnaffous et son équipe à Bordeaux. Les vignobles Dourthe sont idéalement situés, englobant de multiples microclimats et terroirs, offrant une belle source de cabernet-sauvignon et de merlot de qualité exceptionnelle. Ce sont de magnifiques composantes que nous pouvons associer à la matière première proposée par Penfolds en Australie méridionale. Même distants de 16 000 km, la diversité des itinéraires œnologiques et des démarches inédites et audacieuses tout au long de notre collaboration ont créé un amalgame d’éléments totalement unique, et REEL !

Ce partenariat indique-t-il une évolution de la mentalité chez Penfolds, une transition vers une approche plus européenne en matière de vinification ?

On pourrait dire que Penfolds a toujours épousé une approche plus « libérée » et mondiale de l’œnologie, affranchie des contraintes liées à tel ou tel vignoble. Le style « maison » de Penfolds permet d’explorer librement les régions viticoles les plus qualitatives dans toute l’Australie, et désormais des vignobles à travers le monde. En créant ses vins français, l’accent a été mis sur la recherche d’une matière première optimale/adaptée pour compléter et s’associer aux profils de vins Penfolds. Celui-ci ne cherche pas à rivaliser ou à remettre en cause la tradition française qui privilégie les appellations, mais plutôt à partir en quête d’un modèle Penfolds en matière de style et de qualité, quelle que soit la provenance de la matière première. En France, on retrouve des terroirs et des saisons différents, de même qu’une culture du vin distincte. Mais la philosophie est la même : élaborer le meilleur vin possible avec les ingrédients fournis.  Nous continuons à apprendre, à écouter et à nous adapter.

En 2022, Penfolds a également racheté le Château Lanessan et a lancé la cuvée FWT 585. Pourquoi tant d’intérêt manifesté à l’égard de Bordeaux/la France ?

La volonté de Penfolds d’élaborer du vin en France ne date pas d’aujourd’hui car plusieurs générations d’œnologues chez nous ont bien souvent considéré la France comme étant synonyme d’excellence.

Outre le Champagne, avez-vous d’autres projets actuellement en France ?

Il reste tant à faire à Bordeaux et en Champagne… Peut-être un jour la Vallée du Rhône ? Ce serait l’idéal.

Avez-vous l’impression que le vent a tourné et que les profils de vins européens sont de nouveau à la mode ?

J’ai grandi avec bon nombre de ces profils européens, les classiques si j’ose dire. Il ne faut jamais le sous-estimer ou le sous-évaluer dans un contexte où « on fait du neuf avec du vieux ». On voit tellement de superbes profils de vins qui naissent en Europe, y compris de nombreuses « adaptations » contemporaines ainsi que maints dérivés de styles plus récents, dont certains sont le résultat du changement climatique...

Penfolds est désormais distribué par la Place de Bordeaux. Quelles en sont les implications pour l’entreprise, et pour l’Australie ?

Etre associé à la Place de Bordeaux, c’est être reconnu mondialement pour sa qualité exceptionnelle. On devient « coupable par association » ! Un tel prestige renforce le capital-marque et représente à lui seul une motivation légitime pour être présent sur La Place…

Enfin, quelle importance Penfolds accorde-t-il au marché français en tant que tel ?

C’est très important ! Lorsque je pense à la France, je pense spontanément au vin. Nous travaillons main dans la main avec nos distributeurs partenaires en France pour garantir une visibilité pour Penfolds « là où il faut être ». On peut toujours faire plus, mais les échos que nous avons reçus quant à la notoriété et aux progrès réalisés par Penfolds jusqu’à présent nous encouragent très fortement. Les plus grands vins français nous servent de référence et d’objectifs pour bon nombre de nos vins. Dans l’idéal, leur prestige « déteint » sur nous et avec un tel comparatif, il n’y a pas de perdants !

 

Lire une version plus complète de cet entretien en anglais ici;

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Aisne / Nord / Oise ... - Alternance/Apprentissage Boisset la Famille des Grands Vins
Gironde - Alternance/Apprentissage GEIQ Multi Agri 33
Gironde - Alternance/Apprentissage GEIQ Multi Agri 33
Gironde - Alternance/Apprentissage GEIQ Multi Agri 33
Drôme - CDI GROUPE M. CHAPOUTIER
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé