Accueil / Gens du vin / Berth illustre la 36ème Ficelle, le vin nouveau de Saint-Pourçain
Berth illustre la 36ème Ficelle, le vin nouveau de Saint-Pourçain
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Pop culture
Berth illustre la 36ème Ficelle, le vin nouveau de Saint-Pourçain

Le caricaturiste s'inscrit dans la longue lignée d'illustres prédécesseurs ayant contribué au dessin de cette cuvée célébrant chaque année le nouveau millésime.
Par Olivier Bazalge Le 22 janvier 2023
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Berth illustre la 36ème Ficelle, le vin nouveau de Saint-Pourçain
L'illustration 2022 réalisée par Berth - crédit photo : Berth
U

ne tradition qui perdure. Depuis plus de trente ans, chaque premier samedi de décembre, est lancée dans les bistrots, brasseries et cavistes français le nouveau millésime de la Ficelle de l’appellation Saint-Pourçain. Délibérément orienté comme « un vin de plaisir, facile à boire », cette Ficelle présente également la particularité d’être chaque année habillée par un illustrateur différent.

Cette année, c’est Christophe Bertin, alias Berth, qui s’est prêté au jeu de l’illustration de la Ficelle, dans la continuité, parfois frivole mais toujours drôle, de ce qu’ont pu réaliser avant lui « Piem, Barberousse, Loup, Dubouillon, Faujour, Willem, Tignous, Honoré et bien d’autres ont chacun à leur manière décoré avec humour ce vin de soif, convivial et décomplexé », valide un communiqué.

Caricaturiste

Inspirée d’une tradition du XVème siècle, la Ficelle donne aux vignerons de Saint-Pourçain l’occasion de célébrer tous les ans le nouveau millésime. « J'aime le vin, mais je n'y connais pas grand-chose, en revanche, je suis assez amateur de la Ficelle. J'aime aussi la gastronomie, c'est mieux que les coquillettes au beurre ! J’ai été parrainé par mon ami Pixel Vengeur illustrateur du millésime 2021 et j'ai été par la suite accepté par l’ensemble des précédents participants, car je crois que c’est ainsi que cela se passe. Cerise sur le gâteau, on m’offrait des bouteilles de vins en échange d'un dessin ! », décrit avec malice Christophe Bertin.

Le caricaturiste à l’humour brut et décalé s’est distingué dans ses passages dans des revues et journaux aussi variés que Fluide Glacial, l’Echo des Savanes ou l’Humanité. Il travaille aujourd’hui pour Mon Quotidien, l’Est Républicain, Spirou et Siné Mensuel. Il est l’auteur d’ouvrages dont le dernier, Bien Fait ( paru aux éditions Rouquemoute en 2022), « apporte un regard décalé et absurde sur l’actualité de notre société », reprend un communiqué.

Vin gourmand
 

Côté vin, cette Ficelle 2022, réalisé à base de gamay assemblé au pinot noir, se présente comme « un vin gourmand et généreux aux notes fruitées, cassis et mûre, accompagnées de touches épicées », note un communiqué. Très craints des vignerons, les orages de grêle qui ont parsemé la saison ont finalement épargné le vignoble de l’AOC Saint-Pourçain.

 


Pourquoi la Ficelle ?           

La légende raconte qu’en l’an 1487, Gaultier, tavernier à Saint-Pourçain, servait le vin dans des pichets en terre et en étain qui ne lui permettaient pas d’évaluer avec précision la consommation de ses clients. Pour mettre fin aux discussions interminables sur le prix à payer, il eut l’idée de plonger un bout de ficelle dans les pichets, en faisant un nœud correspondant aux mesures de l’époque, la demie et la pinte. Ainsi, naquit la légende de la Ficelle réhabilitée par l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain en 1987.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé