Accueil / Commerce/Gestion / "Le marché chinois du vin va quasiment doubler d’ici 2026"
"Le marché chinois du vin va quasiment doubler d’ici 2026"
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Prédictions
"Le marché chinois du vin va quasiment doubler d’ici 2026"

Les Millennials et la génération Z, qui disposent d'un « pouvoir d'achat considérable », seraient en train de remodeler le marché chinois du vin, dont la valeur se chiffre en milliards d'euros.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 31 octobre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Grâce au pouvoir des « Millennials » et de la génération Z, le marché du vin en Chine devrait quasiment doubler d’ici 2026, entraînant un bond en avant considérable des dépenses moyennes sur le vin. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2019)
E

n devenant la principale cohorte de consommation, les jeunes vont impulser l’expansion du marché du vin dans son ensemble et la consommation par habitant au cours des cinq prochaines années, selon un nouveau rapport de la société de données et d'analyse GlobalData. D’après celle-ci, le marché chinois du vin devrait passer de 268,6 milliards de RMB (37,6 milliards €) en 2021 à 462,4 milliards de RMB (64,7 milliards €) en 2026, soit un taux de croissance annuel composé de 11,5 %. Cela, au fur et à mesure que la reprise des activités économiques et sociales stimule les ventes de vin dans le secteur CHR et pour la consommation à domicile.

Alors que la consommation de vin par habitant en Chine s'est légèrement contractée au cours des cinq dernières années, passant d’une valeur de 36 dollars (37 €) à 35,6 dollars en 2021, elle devrait atteindre 60,1 dollars (61 €) en 2026, soit une hausse de 68,8 %, en lien avec la reprise économique et l'augmentation du revenu disponible des ménages. Si cela se confirme, le niveau des dépenses consacrées au vin par habitant en Chine serait quasiment le double de la moyenne d’Asie-Pacifique d'ici 2026, mais resterait inférieur à la moyenne mondiale qui est de 84,3 dollars (86 €), selon l’analyste.

L’influence des réseaux sociaux et des plateformes de vente en ligne

La croissance du marché, comme l'explique GlobalData, sera principalement tirée par la catégorie des vins tranquilles, qui devrait enregistrer le taux de croissance annuel composé le plus important en valeur, soit 11,5 %, au cours des cinq prochaines années, devant les effervescents dont le taux de croissance s’élèverait à 11,3 %. « Le vin est en train de devenir une boisson alcoolisée prisée par les consommateurs chinois en raison de ses bénéfices perçus en matière de santé et de beauté, et de l'influence des modes de vie occidentaux. Les jeunes "Millennials" et les adultes de la génération Z, qui disposent d'un pouvoir d'achat considérable, sont en train de remodeler le marché chinois du vin. Les marchands de vin adaptent leur offre et leurs activités de marketing et de branding pour répondre aux besoins de cette jeune cohorte », explique Bobby Verghese, analyste consommateurs chez GlobalData.

« Par ailleurs, les marques de vin renforcent leur présence sur les principaux portails de commerce électronique tels qu'Alibaba Tmall, en ciblant ces immigrants et natifs numériques », ajoute-t-il. Le développement du marketing sur les réseaux sociaux et des plateformes de commerce électronique a également contribué à attirer davantage de jeunes consommateurs vers le vin. « Les entreprises du secteur du vin emploient des stratégies de marketing numérique et des réseaux sociaux, notamment des flux en direct avec des prescripteurs clés et des ambassadeurs de marque célèbres pour se rapprocher d'un public plus jeune. Les producteurs lancent également des bouteilles de vin en petit format pour encourager les nouveaux consommateurs à découvrir leurs marques ou leurs cuvées », ajoute l’analyste.

Combler le vide laissé par les Australiens

L’étude note que les principaux producteurs nationaux continuent de dominer les marques de vin les plus vendues en Chine. Yantai Changyu Pioneer, Dynasty Fine Wines Group et Tonghua Grape Wine occupaient en 2021 les trois premières places sur le marché chinois du vin en termes de volume, tandis que Changyu et Dynasty se positionnaient comme les principales marques. « Les confinements très stricts liés au Covid-19 sur les marchés clés tels que les provinces de Shanghai, Pékin et Chengdu ont pesé de nouveau sur le marché du vin en 2022 », reconnaît Bobby Verghese. « Mais, à mesure que la pandémie s’estompe et que l'économie rebondit, la consommation de vin devrait monter en flèche. Les vignerons français, chiliens et américains, ainsi que les entreprises vinicoles chinoises, rivalisent pour combler le vide laissé par la baisse des ventes de vins australiens, qui ont été durement touchés par les droits antidumping et l'impasse politique entre les gouvernements chinois et australien », conclut-il.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé