Accueil / Viticulture / Corteva Agriscience vers le leadership des biocontrôles et biostimulants pour vigne
Corteva Agriscience vers le leadership des biocontrôles et biostimulants pour vigne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Stratégie
Corteva Agriscience vers le leadership des biocontrôles et biostimulants pour vigne

En multipliant les partenariats et en rachetant Symborg, Corteva Agriscience veut devenir le premier vendeur de produits de biocontrôle, produits d’origine naturelle et biostimulants, en agriculture comme en viticulture.
Par Marion Bazireau Le 28 septembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Corteva Agriscience vers le leadership des biocontrôles et biostimulants pour vigne
Corteva mise sur plusieurs innovations qu’elle développe au sein de sa plateforme 'Biologicals'. - crédit photo : Christelle Stef
C

orteva Agriscience déroule sa stratégie de développement sur les produits de biocontrôle, les produits d’origine naturelle et les biostimulants en acquérant Symborg, expert espagnol des technologies microbiologiques.

L’entreprise vise le leadership sur les biosolutions, « en complément des solutions conventionnelles que nous proposons à nos clients » déclare Robert King, vice-président exécutif de la division commerciale « protection des cultures ».

Au cours des trois dernières années, Corteva a signé en ce sens plusieurs accords de licence et de distribution. « Avec Symborg, l’entreprise a notamment collaboré sur les solutions UtrishaN, BlueN, et PrestoN à base de la bactérie Methylbacterium symbioticum sb 23, qui transforme l'azote atmosphérique N2 en NH4+, forme directement assimilable par la plante, et facilite la pulvérisation foliaire » rappelle Robert King, insistant par ailleurs sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre liées à l'utilisation d'engrais.

Sans dévoiler les dessous financiers de l’opération, le partenaire fondateur et PDG de Symborg, Jesús Juárez, indique voir dans cette opération une occasion de renforcer sa présence auprès des agriculteurs. « Symborg conserve sa structure et son siège à Murcie, ainsi que ses filiales aux Etats-Unis, Mexique, Pérou, Chili, Brésil, France, Turquie, Chine et Australie » assure-t-il.

Eudémis, cryptoblabes, botrytis…

Corteva collabore avec d’autres entreprises, telles qu’M2i, et devrait prochainement commercialiser un gel permettant de lutter contre les trois générations d’eudémis. « Les viticulteurs n’auront qu’un passage à faire et n’auront plus besoin de repasser dans leurs vignes pour retirer les diffuseurs ».

L’entreprise travaille également sur une solution anti-cochylis. Elle mise par ailleurs sur des développements en interne, au sein de sa plateforme "Biologicals", qui devrait constituer 30 % de son chiffre d’affaires d’ici 2026. Elle a par exemple sorti Fycilia, un insecticide à base de Qalcova active (spinosad) efficace contre les vers de la grappe et cryptoblabes. « Sur le plan des biofongicides, Corteva prévoit de lancer en 2025 une solution pour lutter contre le botrytis » comme le rappelle notre consoeur Christelle Stef

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé