Accueil / Commerce/Gestion / Le label "Valeurs Parc" sur les bouteilles de vins, ça marque !
Le label "Valeurs Parc" sur les bouteilles de vins, ça marque !
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Engagement environnemental
Le label "Valeurs Parc" sur les bouteilles de vins, ça marque !

La marque commerciale des Parcs naturels régionaux permet à ses bénéficiaires de témoigner de leurs engagements environnementaux et humains. Des vignerons expliquent ce qu’ils en retirent.
Par Barbara Guicheteau Le 20 septembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
 Le label
Brigitte Chevalier, propriétaire du Domaine de Cébène dans l’Hérault est bénéficiaire de la marque Valeurs parc naturel - crédit photo : Laurent Frezouls - PNR Haut-Languedoc
Q

uel est le point commun entre les contre-étiquettes du Domaine du Sabarthès, dans l’Ariège, le comptoir du caveau du Mas de Valériole, en Camargue, et la signature e-mail de Brigitte Chevalier, propriétaire du Domaine de Cébène, dans l’Hérault ? Tous arborent le logo de la marque "Valeurs Parc naturel régional". « C’est une manière de mettre en évidence notre engagement local, durable et solidaire, en phase avec les valeurs du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises », pointe Hélène Gonçalvès, commerciale au Domaine du Sabarthès, 14 ha de vignes à Montégut-Plantaurel et dont deux vins sont marqués « Valeurs Parc ».

1.3ValeursParc_Marque_pnr_logo_quadri.png

Même son de cloche pour Brigitte Chevalier, dont le domaine (11 ha), conduit en agriculture biologique sur les hauteurs nord de l’AOP Faugères, « offre une vue panoramique sur le parc et sa nature préservée », note la vigneronne. « Moralement engagée pour la protection des sols, des terroirs, des vignes, dont des vieux ceps de carignan, qui racontent l’histoire du pays », Brigitte Chevalier partage avec le parc la volonté de « donner envie aux gens de venir ». En 2019, elle a souhaité « apporter sa pierre à l’édifice » en participant à la construction du référentiel viticole du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, en partenariat avec le parc voisin de la Narbonnaise en Méditerranée et d’autres acteurs, dont le Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL).

Seuls les vins AOP ou IGP peuvent être marqués

Au final, seuls les vins AOP ou IGP peuvent être marqués. Les domaines doivent conditionner leurs vins exclusivement en bouteilles et sur le territoire du parc, attester d’une certification environnementale et d’une démarche de préservation du patrimoine. À ce jour, le Haut-Languedoc compte huit vignobles marqués.

Brigitte Chevalier met le logo du parc en avant dans sa communication numérique (réseaux sociaux, courriels, bientôt sur son site web), mais pas sur ses bouteilles, par manque de place. De son côté, le parc naturel communique sur les producteurs marqués à travers ses différents supports, digitaux et papier. « Nous remettons également un kit d’outils marketing avec de la PLV et des flyers aux professionnels pour leur communication auprès de leurs clients et visiteurs », complète Morgane Perez, chargée de mission au sein du parc.

Relais national

Cette promotion locale est amplifiée à l’échelle nationale par la Fédération des parcs naturels régionaux, qui a développé un portail internet dédié aux produits marqués, des campagnes et des partenariats médias, notamment avec l’émission culinaire Top Chef de M6. Chaque été, elle organise « Les Grands Pique-niques », des animations autour de la gastronomie régionale faisant la part belle aux entreprises marquées « Valeurs Parc ». L’occasion de faire découvrir ces produits à un large public mais aussi de créer des interactions entre producteurs, artisans et restaurateurs.

Si les parcs naturels bénéficient d’une belle notoriété, leur marque commerciale reste encore relativement confidentielle. En Ariège, le Domaine du Sabarthès l’insère sur les contre-étiquettes et les fiches techniques de deux de ses vins, aux côtés des logos AB, Vins d’Ariège... « Certains clients connaissent, d’autres non », concède Hélène Gonçalvès. Et de relever : « La marque “Valeurs Parc” est un label complémentaire qui nous offre un gain de visibilité. Sous réserve de bien l’utiliser et de le valoriser en magasin. »

Dans le Parc naturel régional de Camargue, Hélène Michel, du Mas de Valériole (32 ha), estime que « c’est notre travail auprès des restaurateurs et des cavistes qui constitue notre première vitrine et nous amène du monde au caveau, où nous affichons le logo du parc ». Le domaine voisin de Beaujeu, 31 ha de vignes à Arles, appose le cartouche « Valeurs Parc » sur ses cartons. Pour autant, « difficile d’évaluer les retombées commerciales directes du marquage », observe son propriétaire Pierre Cartier. Pionnier du bio, il a participé à l’élaboration du cahier des charges local instituant l’agriculture biologique comme une condition d’obtention de la marque pour les vins.

Un accompagnement variable

Pierre Cartier fait également état d’une grande variabilité dans les animations et les actions d’accompagnement proposées par les parcs.

1.2MarqueValeursParc_DomainedeBeaujeu_PierreCartier_DR.jpg

Pierre Cartier (crédit photo DR)

De fait, chacun a sa politique et sa programmation. Pour sa part, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc organise des formations et des rencontres inter et intra filières pour les entreprises bénéficiant de sa marque. « En tant que vigneron, on peut facilement être isolé », confie Brigitte Chevalier, séduite par cet esprit communautaire. Sur son domaine, elle a déjà accueilli un groupe de professionnels marqués et aspire à voir « se multiplier ces rassemblements conviviaux : il y a une vraie carte à jouer sur le sujet ! »

Dans les Pyrénées, le Domaine du Sabarthès, exploité par l’Association pour adultes et jeunes handicapés de l’Ariège, a pu bénéficier de l’expertise des techniciens du parc naturel régional pour améliorer sa production de vins d’Ariège rouge, blanc et rosé. « Tous les conseils sont les bienvenus », témoigne Hélène Gonçalvès, qui apprécie l’accompagnement du parc et souligne que son association dispose d’une boutique labellisée « Maison du Parc », commercialisant différents produits du terroir, dont certains marqués. Une émulation bénéfique.

 

Un coût modique

Nés en 1967, les Parcs naturels régionaux ont créé leur marque commerciale pour valoriser les producteurs, artisans et prestataires de services œuvrant pour la protection des patrimoines. Propriété de l’État, elle est attribuée aux professionnels qui en font la demande pour une durée de cinq ans (renouvelable), sous réserve de satisfaire aux conditions du référentiel local. Si la marque est nationale, chaque parc naturel peut personnaliser ses critères d’attribution. En Camargue, par exemple, il faut obligatoirement être en bio pour bénéficier du logo, mais pas dans le Haut-Languedoc où de nombreuses certifications sont acceptées : HVE, Terra Vitis, Vignerons en développement durable... Le coût d’exploitation du logo pour les entreprises varie suivant leur taille : 50 € (1 ETP), 100 € (de 2 à 10 employés) et 300 € (au-delà) par an. Au moins un audit est organisé sur la période pour dégager des marges de progrès.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé