Accueil / Viticulture / Avec la GT3, Grégoire renouvelle sa machine à vendanger G3.220
Avec la GT3, Grégoire renouvelle sa machine à vendanger G3.220
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Tout nouveau
Avec la GT3, Grégoire renouvelle sa machine à vendanger G3.220

Après sept ans de bons et loyaux services, Grégoire remplace dès l’an prochain la MAV trainée G3 par une nouvelle génération baptisée GT3. Au programme : arrivée de l’Isobus, nouvel attelage, nouveau secoueur, etc.
Par Vincent Gobert Le 15 septembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Avec la GT3, Grégoire renouvelle sa machine à vendanger G3.220
Nouvelle MAV trainée Grégoire GT3 dans les Corbières (11) ce 14 septembre 2022 - crédit photo : Vincent Gobert
C

hez Grégoire, on fait profiter de l’expérience des automotrices sur les Machines A Vendanger (MAV) trainées. Ce 14 septembre, le constructeur charentais dévoile à Leuc, dans l’Aude, les contours de la nouvelle venue , nommée GT3. Point de Grand Turismo dans les Corbières, mais plutôt Grégoire Trainée ! Cette remplaçante de la G3 voit arriver la trop rare fonction Isobus en vigne. Grâce à elle, finies les doubles écrans et joysticks : les principaux paramètres de vendange et de réglages de la MAV sont contrôlés et visualisés depuis l’écran et le joystick du tracteur, qu’il s’agisse d’une Fendt ou d’un Same.

Les autres changements ressortent plutôt d’une logique mécanique. En effet, Grégoire rapproche un maximum la centrale hydraulique alimentée par cardan du tracteur. Elle est désormais attelée au 3 points arrière et la MAV est, elle, reliée par son timon à attelage direct à la chappe. Toute l’hydraulique provient de la centrale. « Il n’y a plus de simple effet à raccorder au tracteur » décrit Mathieu Tabardel, responsable marketing. « L’idée est aussi d’éviter un maximum le report de charge » dit-il encore à propos du rapprochement de la centrale. Le timon est réglable en longueur selon 3 positions. Dessus, un capteur d’effort permet de gérer la transmission par moteur de roue Poclain en mode automatique. Un inclinomètre y est associé. C’est l’arrivée de l’électronique en grande pompe !

Overboost

Toujours sur cette motorisation de roues, Grégoire équipe la MAV d’un boost de série. En appuyant sur un bouton dédié, la transmission commande 100 % de la puissance maximum pendant 5 secondes à 350 bar. C’est l’« Overboost », qui doit pouvoir sortir la MAV d’une situation compliquée en mouillère ou très forte pente.

La correction de dévers devient semi-automatique. Non seulement un bouton permet de ramener les côtés à un niveau zéro. Mais en plus, grâce à l’inclinomètre, le joystick indique par un éclairage les boutons sur lesquels appuyer pour équilibrer la machine. En option, Grégoire propose également 2 tateurs de hauteur pour détecter et relever la machine en cas d’obstacles.

Le secouage est lui aussi revu. Les secoueurs bénéficient d’une nouvelle longueur active : la ligne droite de contact est plus longue et la fréquence de battage est plus basse. « L’objectif est de moins secouer mais sur une durée plus longue », décrit Mathieu Tabardel.

Maxflow

Le nettoyage bénéficie d’une petite nouveauté : des trappes pour l’aspiration de l’air sont créées. Appelées « Maxflow », elles doivent libérer l’aspiration de son confinement et offrir un meilleur flux d’air. Proposée en version 2, 4 aspirateurs ou Easyclean, ce dernier est monté dans un autre sens, de façon à rejeter les débris vers l’avant, dans une goulotte qui les dirige vers le bas.

Enfin la capacité des bennes est revue à la hausse : 2 x 20 hl en standard ou 2 x 16 hl échancrées. Leur dessin est revu, plus arrondi, pour une meilleure intégrité de la vendange au benage.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé