Accueil / Politique / Appliquer le nouveau référentiel HVE "au premier octobre est ingérable" dans le vignoble
Appliquer le nouveau référentiel HVE "au premier octobre est ingérable" dans le vignoble
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Alerte
Appliquer le nouveau référentiel HVE "au premier octobre est ingérable" dans le vignoble

La refonte de la certification Haute Valeur Environnementale rebute toujours des vignerons, qui craignent un reflux des engagements agroécologiques.
Par Alexandre Abellan Le 02 septembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Appliquer le nouveau référentiel HVE
Avec le maintien en l’état de la réforme de la HVE, « on va dans le mur en klaxonnant » tranche Joël Boueilh. - crédit photo : Les Vignerons Coopérateurs
L

e problème de la réforme de la certification gouvernementale Haute Valeur Environnemental (HVE) n’est pas réglé du tout pour le vignoble. Pour cause, « la viticulture sera la plus impactée par la mise en œuvre du nouveau référentiel » alerte Joël Boueilh, le président des Vignerons Coopérateurs, qui craint que la nouvelle mouture cause un coup d’arrêt dans les nouvelles certifications pour le premier secteur du label (18 300 vignobles certifiés au premier janvier 2022, soit 74 % des exploitations engagées nationalement),


S’il est validé par le ministère de l’Agriculture courant septembre, le nouveau cahier des charges de la certification HVE doit être appliqué dès le premier octobre. « La mise en place du dispositif au premier octobre est ingérable dans les faits sur le terrain. Ce serait une catastrophe pour les gens préparant la HVE depuis 6 à 8 mois et menant actuellement leur audit. Ils se retrouveraient à devoir passer sous une toise qui n’était pas prévue » prévient Joël Boueil, qui plaide pour un report de l’entrée en vigueur, pour que les audités de cette fin d’année le soient sous l’ancien référentiel.

IFT, engrais et biodiversité

Quatre points de blocage sont relevés par la filière vin dans le nouveau cahier des charges HVE. Deux concernent les Indices de Fréquence de Traitement (IFT). La première avec l’obligation de prendre en compte les traitements obligatoires contre la flavescence dorée dans le calcul de l’IFT insecticide : « une contrainte administrative » qui constitue le « cas parfait d’inéquité dans un même département entre communes » souligne Joël Boueilh, entre parcelles devant traiter et celles exemptées. Autre souci pour l’IFT avec la prise en compte des bio pour le calcul du désherbage : « aujourd’hui, le niveau moyen est proche de 0 : il vaut mieux dire qu’il n’est pas possible de désherber plutôt que de mettre un IFT de 0,2… C’est aberrant ! » soupire Joël Boueilh.

Sur l’item de la fertilisation, les marges de manœuvre sont jugées trop faibles pour la mesure des résidus d’engrais dans les sols : « les amendements se font en début de saison suivant les objectifs rendements. Quand il y a un aléa et que ces objectifs ne sont pas atteint, les engrais restent logiquement dans le sol » pointe Joël Boueilh. La biodiversité est également un point d’achoppement, avec l’enjeu de la taille des parcelles.

Dindon de la farce

Sur le terrain, ces modifications sont un sujet de tensions. Comme le résume Joël Boueilh : « des vignerons ont fait des efforts, ont investi, ont modifié leurs pratiques… Et pour eux, on n’y est plus. Ils ont l’impression d’être le dindon de la farce. Alors que la HVE est la bonne route : on continue à être volontaire. »

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
VIGMIC Le 04 septembre 2022 à 10:33:44
A quand le bilan carbone par exploitation? Si l'on considère que le dérèglement climatique est la priorité, il faut réduire le nombre de passage (labour, traitement). Or avec le bio c'est exactement le contraire, notamment les années de mildiou avec en plus des apport de cuivre qui polluent les sols.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Benji Le 02 septembre 2022 à 12:28:17
Je me demande pourquoi on ne fait pas une réforme du bio intégrant le bilan carbone le nombre de traitements et les objectifs de rendement ! Non il vaut mieux attaquer ceux qui essayent de progresser à travers le HVE c?est beaucoup plus militant politiquement
Signaler ce contenu comme inapproprié
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé