Accueil / Commerce/Gestion / Oenoco veut généraliser la consigne des bouteilles de vin
Oenoco veut généraliser la consigne des bouteilles de vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Après un test en Alsace
Oenoco veut généraliser la consigne des bouteilles de vin

Une jeune entreprise va vendre des bouteilles au look travaillé et réutilisables jusqu’à 20 fois. Elles seront dotées d’un QR Code permettant aux consommateurs de trouver le point de collecte le plus proche et revendues aux mêmes vignerons après lavage.
Par Marion Bazireau Le 10 juin 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Oenoco veut généraliser la consigne des bouteilles de vin
Des brevets sont en cours de dépôts pour deux bouteilles au design travaillé. - crédit photo : Oenoco
L

e jury de la deuxième édition du hackathon du vignoble champenois admet avoir eu un véritable coup de cœur pour le projet de consigne de bouteilles de vins porté par Laura Stelz et sa jeune entreprise Oenoco.

« Nous sommes en train de déposer des brevets pour deux formats visuellement très plaisants et capables de résister à une vingtaine de lavage » explique la lauréate du deuxième prix du concours.

Selon Laura Stelz, une bouteille Oenoco permet de diminuer d’économiser 76 % d’énergie primaire, d’éviter 79 % d’émissions de gaz à effet de serre et d’utiliser 33 % d’eau en moins par rapport à des bouteilles en verre à usage unique.

Partenariat avec Verallia

Ces bouteilles seront fabriquées par Verallia, partenaire du projet. « Nous travaillons ensemble depuis les Design Awards 2021. Entre temps, je me suis associée à Allan Parezys, un des lauréats du concours en 2020 pour une bouteille de rosé consignée et réemployée ».

Oenoco s’occupera de commander la juste quantité de bouteilles désirée par les viticulteurs. « Une fois livrés, ils pourront réaliser la mise et commercialiser leur vin dans leurs circuits habituels » poursuit Laura Stelz. Après dégustation, les consommateurs n’auront qu’à scanner un QR Code placé sur la bouteille pour découvrir dans quels points de collectes ils peuvent la ramener.

« Cela pourra être un magasin, un caviste, ou un restaurant. Scanner le QR Code permettra aussi aux clients d’en découvrir davantage sur le domaine ou de trouver des idées d’accords mets-vin ».

Retour aux vignerons

Une fois récupérées en point de collecte et lavées par un prestataire, les bouteilles seront revendues aux mêmes vignerons.

Laura Stelz accélèrera le développement de son entreprise en septembre, à la fin de son contrat en restauration. « Nous intégrerons l’Oenotourisme Lab, en Champagne, afin de finaliser l’application, de bien mailler notre réseau de consigne, et de faire connaître notre marque ».

Oenoco devrait faire ses premiers pas dans le Grand Est. « Je pense notamment au vignoble d’Alsace, la région ayant le taux de consigne le plus élevé en France. Elle est en plus voisine de l’Allemagne, de la Belgique, et du Luxembourg, en avance sur la démarche ».

Une fois sa logistique rodée, Oenoco entend prendre ses quartiers dans l’ensemble des vignobles français.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé