Accueil / Commerce/Gestion / AdVini se lance dans le réemploi des bouteilles de vin, jusqu'à 20 lavages

Passer la consigne
AdVini se lance dans le réemploi des bouteilles de vin, jusqu'à 20 lavages

Les clients Biocoop de la gamme Terre Nature de Jeanjean vont pouvoir ramener leurs bouteilles en magasin. Elles seront lavées et remises en marché par un spécialiste du réemploi du verre. AdVini compte généraliser cette démarche et espère donner un élan à l’ensemble de la filière.
Par Marion Bazireau Le 23 mai 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
AdVini se lance dans le réemploi des bouteilles de vin, jusqu'à 20 lavages
Les équipes de Maison Jeanjean ont dû repenser tout le packaging de leur gamme de vin. - crédit photo : Maison Jeanjean
M

aison Jeanjean fait partie des trois finalistes du concours de l’éco-conception Millésime d'Adelphe dont les résultats seront dévoilés le 26 juin après vote du public

Son projet ? La commercialisation d’une gamme de bouteilles apte au réemploi. « Nous commençons avec Terra Nature, déjà référencée chez Biocoop » relate Marie Aschero, category manager pour Maison Jeanjean. La chaîne de magasins encourage en effet ses fournisseurs à s’engager dans cette voie depuis la promulgation de la loi antigaspillage fixant un objectif de 5 % des emballages réemployés mis sur le marché en France en 2023.

Les équipes d’AdVini se sont rapprochées d’Oc’consigne, une société coopérative et participative opérant dans l'Est de l'Occitanie, qui récupèrera les bouteilles et les remettra en marché, au prix auquel elles sont initialement achetées. « Nous avons dû repenser tous les éléments du packaging pour rendre nos bouteilles aptes au réemploi » reprend Marie Aschero.

Seules quatre formes de bouteilles peuvent supporter un minimum de 13 lavages successifs. « Elles pèsent un peu plus lourd que celles que nous utilisions auparavant mais le fait de les réutiliser réduit les émissions de gaz à effet de serre de 80 %. Le réemploi du verre est pour la filière vin le meilleur moyen de lutter contre le réchauffement climatique ».

Nouveau packaging

Le service marketing de Maison Jeanjean a opté pour un format Bordeaux tradition de 63 mm d’épaisseur, des étiquettes adhésives Fasson WW4031 de moins de 80 mm de large, un papier Sable Blanc FSC structuré et ouvert permettant à l'eau de pénétrer à travers le frontal de l'étiquette pour faciliter le décollement, et un marquage du numéro de lot sur la capsule de surbouchage, le marquage laser sur verre étant proscrit.

« Nous avons également veillé à ce qu’aucun élément du bouchage ne reste solidaire de la bouteille après usage, choisi un bouchon certifié FSC, marqué sans encres, changé de carton pour basculer sur de l’écru sans marquage. La dorure a été remplacée par un pantone noir. L’aplat noir et le vernis ont été supprimés » complète Marie Aschero.

Le pictogramme national "Réseau Consigne" a été apposé sur les bouteilles pour sensibiliser les consommateurs. « Pour les rendre acteurs, nous avons en plus choisi d’indiquer "Parce que le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas, Maison Jeanjean s'engage pour l'écoconception : tous les éléments de cet emballage sont pensés pour permettre le réemploi. Rapportez cette bouteille, on la réutilise. Vous aussi, engagez-vous !" sur la contre-étiquette ».

Tous ces changements coûtent 2 à 3 % plus cher à la Maison qu’avant. « Mais Biocoop ne répercutera pas cette augmentation aux clients. Et nous devrions arriver à l’équilibre économique quand nous aurons supprimé les capsules, ce que nous espérons commencer à faire en 2023 à l’occasion d’un nouveau lancement produit » assure Carmen Etcheverry, responsable du développement durable pour AdVini.

Bientôt en CHR?

60 000 bouteilles de Terre Nature 75cL aptes au réemploi seront commercialisées dans 250 Biocoop dès cette année. Chaque magasin dispose de bacs de recyclage et travaille avec une entreprise de réemploi à moins de 200 kms. « Nous nous sommes pour l’instant concentré sur le vin rouge, que nous vendons en plus gros volume, mais espérons bientôt pouvoir présenter le rosé et le blanc » indique Marie Aschero.

Biocoop est l’enseigne la plus en avance en matière de réemploi. « La démarche demande beaucoup d’efforts de logistique. Nous n’en sommes qu’aux prémices mais je pense que les petits magasins spécialisés vont bientôt suivre ».

« Ce partenariat nous sert de preuve de concept mais nous travaillons déjà sur d’autres projets en CHR avec des acteurs nationaux de la distribution, habitués à gérer de la logistique inversée » annonce en effet Carmen Etcheverry.

Pour s'industrialiser, la filière du réemploi a besoin de gros gisements de bouteilles aptes au réemploi important. AdVini espère encourager d’autres acteurs du vignoble à se lancer.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
dontpanic Le 26 mai 2022 à 08:20:29
Quand on connait la quantité d'eau et d'énergie qu'il faut pour laver des bouteilles pas sûr que ce soit très écolo !
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé