Accueil / Politique / L’interprofession du Languedoc tend la main, et l'oreille, aux vins AOC sécessionnistes

Négociation à venir
L’interprofession du Languedoc tend la main, et l'oreille, aux vins AOC sécessionnistes

Trois demandes de retrait des accords interprofessionnels viennent d’être envoyés au CIVL, qui indique maintenir sa politique « d’apaisement et de dialogue constructif ».
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L’interprofession du Languedoc tend la main, et l'oreille, aux vins AOC sécessionnistes
Christophe Bousquet rappelle son objectif « de faire primer l’apaisement et l’unité au sein de notre filière. Les défis du monde viticole languedocien requièrent en effet la mobilisation de toutes et tous au sein du CIVL pour le soutien et la dynamisation de nos vins d’appellations, de nos vins IGP, et de nos entreprises. » - crédit photo : CIVL
S

i la tempête se lève et fait tanguer le navire collectif, « la reconstruction de l’unité et de la cohésion interprofessionnelle » reste le cap poursuivi par le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL), comme l’indique l’interprofession sollicitée par Vitisphere. Précisant avoir bien reçu les courriers de dénonciation des accords interprofessionnels triennaux après 2023 pour les appellations Fitou et Corbières (Faugères vient aussi d'acter un envoi), le CIVL indique que son président, Christophe Bousquet, « ne déroge pas à sa ligne directrice : l’interprofession a déjà proposé, dans un souci d’apaisement et de dialogue constructif, de rencontrer les présidents des appellations Corbières et Fitou pour échanger et mieux comprendre leurs motifs concrets d’insatisfaction et leurs attentes ».

Pour concrétiser cet appel au dialogue, une commission de conciliation doit se tenir (conformément aux statuts du CIVL). Dans ce cadre, « nous espérons pouvoir élaborer des propositions dans le cadre interprofessionnel qui satisferont les demandes des appellations concernées » précise Christophe Bousquet, ajoutant que « des initiatives ont déjà été engagées en ce sens et seront poursuivies afin d’assurer une meilleure articulation entre le budget consacré aux actions communes et celui dédié aux actions individuelles des appellations, mais également une visibilité optimisée des appellations languedociennes sous la bannière de communication collective "Vins du Languedoc" »

Stratégie de communication

Si la soudaine sortie des metteurs en marché du collège des négociants a déclenché cette crise institutionnelle, c’est aussi l’utilisation des fonds interprofessionnels pour la promotion des diverses familles d’AOC qui est remise en question par les trois Organismes de Défense et de Gestion (ODG) ayant envoyé leur lettre de départ. Si Fitou semble avoir arrêté sa décision, les ODG des Corbières et de Faugères se disent ouvertes au dialogue avec le CIVL.

En attendant, « les appellations Fitou et Corbières sont actuellement engagées dans les accords triennaux signés en janvier 2021, et qui prendront fin en décembre 2023. Pendant cette période, elles restent donc pleinement participantes et impliquées dans les actions menées au sein du CIVL en R&D, en communication ou dans le domaine de l’économie et de l’étude des marchés » précise l’interprofession.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Philou Le 20 mai 2022 à 17:52:11
est-ce un problème d'adhérer pour rien au CIVL?
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé