Accueil / Oenologie / Alerte européenne sur l'urgence d'actualiser l'étiquetage des vins

D'ici 2023
Alerte européenne sur l'urgence d'actualiser l'étiquetage des vins

Se retrouvant à Macon après 2 ans de pandémie, les œnologues de France ont tenu leur congrès annuel sur le thème de l’étiquetage technique des vins. L’occasion pour le CEEV de revenir sur la liste des ingrédients et les valeurs nutritionnelles obligatoires fin 2023 sur toutes les bouteilles commercialisées dans l’Union Européenne.
Par Claire Furet-Gavallet Le 03 mai 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Alerte européenne sur l'urgence d'actualiser l'étiquetage des vins
Le congrès des oenologues s'est tenu fin avril au château de Pierreclos en Saône-et-Loire sur le thème 'Quand la bouteille vous parle...' - crédit photo : Claire Furet-Gavallet
O

bligatoire en décembre 2023, la nouvelle règlementation quant à l’étiquetage des ingrédients sur les bouteilles de vin n’en est pas moins urgente, selon le secrétaire général du CEEV. « Il faut aujourd’hui un délai de trois mois pour obtenir des étiquettes. Si tout le monde arrive en juin 2023 pour imprimer ses nouvelles étiquettes, il sera impossible pour les imprimeurs de répondre à la demande » introduit Ignacio Sanchez Recarte ce 28 avril lors du congrès annuel des œnologues de France. Pour rappel, la liste des additifs œnologiques et les valeurs nutritionnelles du vin devront être apposés sur l’étiquette de la bouteille, par écrit ou via u QR Code, créé à partir de la plateforme U-label. La liste de ces ingrédients additifs à mentionner a été définie dans le règlement 2019/934. Aujourd’hui, un ajout pose encore question. Il s’agit des gaz qui permettent d’inerter les vins comme l’azote, l’argon ou le CO2. Ils doivent figurer dans la liste des ingrédients. « Nous sommes en train de travailler sur ce point car un consommateur qui voit écrit CO2 pourrait penser qu’il s’agit d’un vin pétillant. Mais ce n’est pas gagner pour autant » ajoute Ignacio Sanchez Recarte.

Les œnologues réceptifs mais interrogatifs

Dans la salle, les questions fusent et les remarques en aparté également. « Il nous ajoute encore des tâches administratives, ce n’est plus possible de faire notre métier de base » commente au fond de la salle une œnologue et vigneronne en Val de Loire. Mais pas le choix. « Qu’en est-il des vins étrangers qui arrivent sur le marché européen ? Sont-ils soumis à la même obligation que nous ? » interroge Didier Fages, le président des œnologues de France. « Oui, la règlementation sur toute bouteille de vin et de spiritueux commercialisées dans l’UE » précise le secrétaire général. « Et concernant les valeurs nutritionnelles, quelles sont les analyses qui devront être réalisées pour évaluer la matière grasse et les protéines dans les vins ? » s’interroge Matthieu Dubernet, œnologue et directeur du laboratoire éponyme dans l’Aude. Réponse de la CEEV : « La commission est consciente que le sel et les protéines sont de zéro dans le vin. Ou alors inférieur à une certaine valeur. C'est à voir. En tout cas il faudra être capable de fournir à vos clients une valeur ou une valeur inférieure à un seuil pour chaque paramètre obligatoire en cas d’expertise de la DGCCRF » précise Ignacio Sanchez Recarte. Une question revient plusieurs fois : comment communiquer aux consommateurs les plus interrogatifs sur l'intérêt de ces ingrédients dans les vins ? « Avec Oenoppia, nous sommes en train de créer une plateforme extérieure à U-label pour expliquer à quoi servent les ingrédients ajoutés dans le vin. En recliquant sur l’ingrédient qui lui pose question, le consommateur sera envoyé sur un autre site qui lui expliquera, par exemple, ce qu’est la gomme arabique et pourquoi elle est utilisée dans le vin » annonce Ignacio Sanchez Recarte. Un sujet dont les producteurs doivent se saisir d'ores et déjà, pour ne pas travailler dans la précipitation l'année prochaine.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé