Accueil / Gens du vin / Disparition de Paul Buisse, négociant emblématique des vins de Touraine
Disparition de Paul Buisse, négociant emblématique des vins de Touraine
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Carnet noir
Disparition de Paul Buisse, négociant emblématique des vins de Touraine

Tour à tour cuisinier, négociant et vigneron en Touraine, Paul Buisse est décédé en cette fin de mois de mars. La filière lui a rendu un dernier hommage lors de ses obsèques, ce lundi 4 avril.
Par Olivier Bazalge Le 06 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Disparition de Paul Buisse, négociant emblématique des vins de Touraine
Paul Buisse s'est éteint dans sa 75ème année - crédit photo : InterLoire
P

aul Buisse, personnage incontournable de la Touraine viticole, s’en est allé en fin de semaine dernière, à l'âge de 74 ans. Les obsèques ont eu lieu le lundi 4 avril, à Tours, « où la grande famille des vins de Touraine, vignerons, négoce et organisations professionnelles, était venue lui rendre hommage », décrit Jean-Pierre Gouvaze, responsable relation filière chez InterLoire, qui a côtoyé Paul Buisse pendant une dizaine d’années.

« Il a eu trois vies », poursuit Jean-Pierre Gouvaze pour décrire le parcours de celui qui fut d'abord cuisinier dans de grands restaurants, "le Lucas Carton, à Paris et la Réserve de Beaulieu, sur la côte d'Azur", précise Sarah Buisse, la fille de Paul Buisse. « Originaire de Châteauroux, Paul a quitté la cuisine pour revenir en Touraine », où il est venu s'installer en tant que négociant-éleveur à partir des années 70, avant de devenir vigneron «"couturier" du vin, comme il aimait se présenter », retrace Jean-Pierre Gouvaze.

Défenseur des vins de Touraine

Très impliqué dans le vignoble et grand défenseur des vins de Touraine, Paul Buisse « a transformé l’activité de négoce familial en basculant sur les vins de qualité de Touraine et la bouteille », ajuste Jean-Claude Roussely, son voisin vigneron et ami de toujours. Paul Buisse a ensuite acquis « une vingtaine d’hectares de vignes en AOC Touraine », indique Sarah Buisse. Il a, pendant plusieurs décennies, dirigé aux destinées des caves troglodytes de la Boule Blanche, à Montrichard, que son père Jean avait rachetées en 1955 après avoir pérennisé l’entreprise familiale de négoce de vin fondée en 1905 par Eugène, l’arrière-grand-père de Paul Buisse.

Cette implication s’est traduite par une présence marquée dans différentes organisations. « Il a présidé le syndicat des négociants en vins de Touraine, a siégé à l’Institut National de l'Origine et de la Qualité (Inao), au comité interprofessionnel des vins de Touraine, et animait le comité de travail et la communication du Touraine Primeur, dont il a été le porte-parole », retrace Jean-Pierre Gouvaze.

Paul Buisse avait cédé son entreprise et les caves troglodytes au négociant Pierre Chainier en 2009, qui fait perdurer cette marque « présente à l’export et dans le réseau de restauration, à hauteur de deux millions de bouteilles annuelles », valide François Chainier.

Reconnu pour sa passion de l’art de vivre, son sens du contact et son côté rassembleur autour des vins de Touraine, Paul Buisse restait très apprécié de la profession depuis son retrait des affaires.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé