Accueil / Commerce/Gestion / Zones à faibles émissions, soyez en règle lors de la livraison de vos vins !

Pour limiter la pollution de l'air
Zones à faibles émissions, soyez en règle lors de la livraison de vos vins !

Pour limiter la pollution de l’air, l’autorisation d’entrer dans de nombreuses villes est désormais conditionnée au classement Crit’Air des véhicules. Une nouvelle règle à prendre en compte lors des livraisons de vins.
Par Aude Lutun Le 16 mars 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
 Zones à faibles émissions, soyez en règle lors de la livraison de vos vins !
Panneau signalant le début d'une zone à faibles émissions, à l'entrée de Grenoble. - crédit photo : © Grenoble Métropole
V

ous avez probablement repéré des panneaux avec un rond rouge à l’entrée de nombreuses grandes villes. Ils indiquent que vous allez pénétrer dans une zone à faibles émissions (ZFE). Ce dispositif a pour objectif d’améliorer la qualité de l’air en faisant baisser les émissions de polluants. C’est ainsi que les vieux véhicules n’ont plus droit de cité dans ces zones !

Cette réglementation s’appuie sur le système Crit’Air qui répartit les véhicules en six catégories : de Crit’Air 1, pour les véhicules les plus propres, à Crit’Air 5, puis « non classé » pour les plus polluants. Un utilitaire diesel léger acheté entre 2006 et 2010 bénéficie d’une vignette Crit’Air 3.

Le seuil d’entrée en ZFE diffère d’une ville à l’autre

Si les critères d’obtention des vignettes sont nationaux, ce sont les métropoles qui fixent les seuils d’entrée dans les zones à faibles émissions. En Île-de-France, la ZFE est située à l’intérieur de l’autoroute A86. Depuis le 1er juin 2021, les véhicules particuliers et les utilitaires légers Crit’Air 4 ou plus ne peuvent plus y circuler du lundi au vendredi entre 8 à 20 heures, sauf les jours fériés. À Lyon, la règle est plus stricte : les utilitaires légers doivent être classés Crit’Air 1 ou 2 pour pouvoir entrer dans la ZFE.

Le conducteur d’un véhicule qui n’a pas de vignette Crit’Air ou qui pénètre dans une ZFE non autorisée encourt de 68 € d’amende, pour un véhicule léger, à 135 €, pour un poids lourd.

Concernant les professionnels, les villes ont mis en place des dérogations ou des aides au changement de véhicule. À Reims, par exemple, le transport de raisin vers un pressoir situé dans la zone à faibles émissions bénéficie d’une dérogation pendant les vendanges. En revanche, la livraison de bouteilles avec un utilitaire ne figure dans aucun régime dérogatoire. 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé