Accueil / Politique / L’interprofession condamne l’opération antiphyto contre son bar à vin de Bordeaux

"Propos dénigrants et fallacieux"
L’interprofession condamne l’opération antiphyto contre son bar à vin de Bordeaux

Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux indique étudier les suites à donner à l’opération menée sans autorisation par des associations antiphytos dans ses locaux.
Par Alexandre Abellan Le 11 mars 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L’interprofession condamne l’opération antiphyto contre son bar à vin de Bordeaux
Le bar à vin du CIVB se trouve au rez-de-chaussée de son siège, à l'hôtel Gobineau (cours du XXX Juillet à Bordeaux). - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
F

ermeté voilée de menaces. Ce « samedi 5 mars à 18h15, une douzaine de personnes appartenant à des groupes de militants activistes ont fait irruption dans le Bar à Vin du CIVB au milieu des clients très nombreux à cette heure » rapporte dans un mail ce 11 mars le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB). Ces membres du collectif Il Est Encore Temps Bordeaux Gironde (IEET Bordeaux Gironde) « ont asséné aux consommateurs présents des propos dénigrants et fallacieux sur les vins qu’ils dégustaient leur proposant de les vider dans des seaux pour les remplacer par des vins qu’ils présentaient comme biologiques » indique l’interprofession.

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté de tels propos et messages, qui ont déjà été jugés illicites et condamnés par la justice » ajoute le CIVB, faisant référence aux condamnations pour dénigrement de l’association Alerte Aux Toxiques et de sa porte-parole, Valérie Murat. L’interprofession ajoute évaluer « actuellement les suites à donner à ces évènements ». Ce début avril, l'inteprofession indique à Vitisphere qu'une main courante a été déposé par le directeur du CIVB et le gérant du bar à vin.

Danger des poisons

Revendiquant pour cette opération 42 participants « de différents collectifs (Les Soulèvement de la Terre, Il Est Encore Temps, Extinction Rebellion, ANV COP21 Gironde, Gilets jaunes) » sur sa page Facebook, le collectif IEET souhaite « alerter l'opinion publique du danger des poisons produits par l'industrie chimique  qui sont déversés sur notre terre  et plus localement à travers l'industrie du vin en Gironde dont les représentants siègent au CIVB ».

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé