Accueil / Oenologie / Trois innovations pour automatiser le travail en cave

Gain de temps
Trois innovations pour automatiser le travail en cave

Une jeune société du Sud-Ouest présente un système d’automatisation de pompes de remontages, un pigeur à barriques automatique et un détendeur de gaz temporisé. De quoi ménager son énergie dans le rush des vendanges.
Par Claire Furet-Gavallet Le 28 février 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Trois innovations pour automatiser le travail en cave
Brice Delage, fondateur de Neowine, présente Vineo, son pigeur automatique de barriques. - crédit photo : Neowine
A

vec déjà trois nouveautés à son actif, Neowine commence sa conquête des caves. Son fondateur et ancien ingénieur industriel, Brice Delage, propose des solutions pour améliorer le quotidien du travail au chai. « J’ai grandi au milieu des vignes en Gironde et j’ai réalisé les vendanges et vinifications dans un château à Pessac-Léognan, qui appartient à un membre de ma famille » raconte le fondateur installé à Mondonville en Haute-Garonne. « J’ai vite ressenti ce besoin d’automatisation lié au manque de main d’œuvre. Il y a trois ans, en parallèle de mon emploi, j’ai donc commencé par développer Vin’up. Puis j’ai créé ma société début 2022 pour m’y investir à plein temps ».

 

Pour remonter sans bouger

Vin’up est un boitier installé dans le chai, qui lance la marche ou l’arrêt d’une ou plusieurs pompes, mobiles ou installées de façon fixe sur une cuve. « Cette automatisation permet de réaliser des remontages la nuit et de personnaliser la fréquence sans se soucier d’aller physiquement au chai et d’avoir quelqu’un pour réaliser l’opération » explique Brice Delage. Vin’up existe en trois versions : 4, 6 ou 8 pompes. Il lance également deux autres innovations : Vineo, un pigeur automatique de barriques, et Vinoflush, un détendeur temporisé branché à une bouteille de gaz.

 

Pour piger sans transpirer

Vineo est un pigeur mobile automatique qui extrait le marc au cours d’une vinification intégrale en barrique. « Avec le manque de main d’œuvre et la demande croissante de cuvées haut de gamme, cet équipement fait gagner du temps et de l’énergie au vigneron » commente Brice Delage. L’ingénieur a calculé un temps de pigeage inférieur à 1 minute avec Vineo contre 5 minutes manuellement. Vineo se place au-dessus de la barrique positionnée debout. De là, le bras articulé descend dans la barrique « par un trou réalisé sur le fond en bois pour limiter l’oxydation » et l’organe de pigeage se déploie sur la surface du chapeau. « L’opérateur planifie un temps de pigeage et un temps de repos. L’organe pivote automatiquement » explique Brice Delage, en train de développer ce pigeur pour un usage en simultané pour 4 barriques.

 

Pour inerter sans se soucier

Vinoflush s’utilise quant à lui à l’encuvage ou en élevage. « C’est un détendeur automatique temporisé » décrit Brice Delage. L’appareil est branché sur une bouteille de CO2 ou d’azote et déclenche automatiquement l’ajout de gaz pour protéger les moûts et vins. On peut régler le temps de soufflage et de repos. « Par exemple, au moment de l’encuvage de raisins rouges d’une cuve de 100 hl, qui peut durer plusieurs heures, on peut personnaliser le temps de soufflage selon la régularité de l’apport » explique l’ingénieur. Pour sa première version, Vinoflush doit être branché sur secteur. « Une nouvelle version sur batterie va bientôt être disponible » ajoute Brice Delage.

 

Des vidéos de démonstration des appareils sont disponibles sur le site de Neowine.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé