Accueil / Commerce/Gestion / Les vins de Bourgogne sont chez eux à Londres

Marché anglais
Les vins de Bourgogne sont chez eux à Londres

Contre vents et marées, les opérateurs bourguignons ont maintenu leur Bourgogne Wine Week du 10 au 14 janvier au Royaume-Uni, au grand plaisir des importateurs britanniques.
Par Sharon Nagel Le 14 janvier 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vins de Bourgogne sont chez eux à Londres
Malgré la vague Omicron, les professionnels britanniques se sont déplacés pour la Bourgogne Wine Week - crédit photo : Bourgogne Wines
«

 Le mois d’avril appartient aux Bordelais avec leur semaine des primeurs, mais le mois de janvier appartient aux Bourguignons », avait commenté Louis-Fabrice Latour en prélude à la semaine de dégustations professionnelles organisées en début d’année outre-Manche. L’événement revêt une importance particulière pour la filière car le marché britannique s’impose comme la deuxième destination à l’export en volume et en valeur des vins de Bourgogne. Tandis que les exportations vers les Etats-Unis souffraient de la surtaxe imposée aux vins français en bouteilles, les expéditions outre-Manche continuaient bon train. D’après le BIVB, sur les neuf premiers mois de 2021, les cuvées bourguignonnes ont réussi à engranger une hausse de 20 % en volume et 37,1 % en valeur par rapport à la même période en 2019. Des résultats d’autant plus inattendus qu’ils suivaient ceux d’une année 2020 déjà très positive (+7,3 % et +1,9 %/2019). Si les incertitudes autour du Brexit demeurent, les Bourguignons ont aussi d’autres problématiques à résoudre.

A commencer bien sûr par l’impact potentiel de la très faible récolte 2021 sur les commercialisations. Les dégustations cette semaine étaient focalisées sur « le très beau millésime 2020 », notait Anne Moreau, de la maison chablisienne éponyme, qui estime que ce millésime « offrira une très belle opportunité » sur le marché britannique. D’autant plus qu’il fait suite à plusieurs beaux millésimes, ce qui pour Louis-Fabrice Latour explique une partie du succès des vins de la région à l’export.

L’accent sur les appellations moins connues

Néanmoins, l’important déficit volumique en 2021 et son impact sur le positionnement prix des vins de Bourgogne obligent les opérateurs à changer de fusil d’épaule, en mettant l’accent notamment sur les « trésors cachés », ses appellations encore méconnues des professionnels et du public britanniques. Une dégustation générique prévue en mars doit permettre aux professionnels de découvrir des vins aux meilleurs rapports qualité-prix, à une période où « ce critère assumera toute son importance en raison d’une pression accrue sur les disponibilités », reconnaît Anne Moreau dans les colonnes du support britannique The Buyer, partenaire de la Bourgogne Wine Week. Louisa de Faye Perkins, directrice de la maison Charles Taylor Wines, qui commercialise plus de 100 000 caisses de vins de Bourgogne par an, confirme que « suite aux augmentations de prix ces dernières années, les appellations moins renommées sont beaucoup plus explorées qu’avant ».

Les deux événements cette année doivent également servir à mettre en valeur l’offre en vins rouges, car le marché britannique est très fortement axé sur les blancs. En effet, ces derniers – ceux du Mâconnais et de Chablis en tête – représentent 78 % des volumes exportés vers le Royaume-Uni. Reste à savoir si ce rééquilibrage pourra s’opérer à partir du millésime 2020 car les professionnels britanniques s’enthousiasment pour les blancs. Nicolas Clerc MS chez Armit Wines estime qu’il s’agit d’un millésime superbe en blanc, tandis que Liberty Wines va jusqu’à le qualifier « d’un des meilleurs millésimes en blanc de la dernière décennie ». Quoi qu’il en soit, les importateurs, et les consommateurs britanniques, plébiscitent les vins de Bourgogne pour leur qualité constante – où le changement climatique joue un rôle important – ainsi que pour leur accessibilité dès leur jeunesse et leur côté gastronomique. Au-delà de la semaine dédiée, les dégustations professionnelles se poursuivent la semaine prochaine dans la capitale britannique.  

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé