Accueil / Gens du vin / Laurent Delaunay copréside l'interprofession des vins de Bourgogne

Avec François Labet
Laurent Delaunay copréside l'interprofession des vins de Bourgogne

Un nouveau binôme s'installe à la tête du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB). Laurent Delaunay remplace Frédéric Drouhin en tant que représentant du négoce, devenant président délégué auprès de François Labet, représentant de la viticulture.
Par Clément L’Hôte Le 03 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Laurent Delaunay copréside l'interprofession des vins de Bourgogne
Laurent Delaunay et François Labet ce 17 décembre. - crédit photo : Clément L'Hôte
F

ondateur de Badet Clément, repreneur de la maison Édouard Delaunay, créateur de Grand Calcaire… et désormais président délégué du BIVB. Laurent Delaunay (à gauche) est devenu président délégué du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne pour le négoce, après un changement de comité permanent voté à l’unanimité, le vendredi 17 décembre 2021. L’œnologue de formation officiera aux côtés de François Labet (à droite), reconduit pour un mandat en tant que président représentant de la viticulture.

Laurent Delaunay est un habitué des responsabilités, notamment nationales (Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, Union des Maisons du Vin, Anivin de France). Également administrateur du BIVB depuis 2012, il s’implique davantage dans cette interprofession en pleine mutation. « J’arrive au moment où l’interprofession prend un virage technique. L’enjeu est de trouver des solutions issues de la recherche et développement sur des problématiques qui vont de l’adaptation au changement climatique aux problèmes de dégénérescence, en passant par la recrudescence de maladies comme la flavescence dorée. Et surtout de transmettre ces nouvelles connaissances aux producteurs », a déclaré l’œnologue de formation à l’issue de l’assemblée générale.

Neutralité carbone

Autre défi – tout juste dévoilé - à l’agenda du binôme : la neutralité carbone pour la filière bourguignonne à l’horizon 2050. « C’est ambitieux, mais on pense que c’est possible », assure Laurent Delaunay. « Il faut penser nos vignobles comme faisant partie d’un écosystème ».

Ne pas délaisser la communication

Un enjeux qui, selon lui, ne doit pas occulter l’importance de la communication, premier budget du BIVB. « Dans cette période de volumes restreints, il va falloir expliquer l’augmentation des prix, avec un discours d’excellence ». Sans oublier de « continuer à mettre en place différentes actions dans une logique de responsabilité sociale et environnementale des entreprises », car « c’est une grande demande, surtout de la part des jeunes consommateurs ».

 

 

 

Successions

Laurent Delaunay succède à Frédéric Drouhin (mars à décembre 2021) et à Louis-Fabrice Latour (2016-2021) en tant que représentant du négoce à la tête du BIVB. Élu pour un mandat de 4 ans, il sera président délégué les deux premières années, la place de président revenant au représentant de la viticulture François Labet. Les rôles seront inversés en seconde partie de mandat, comme le prévoient les statuts du BIVB.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé