Accueil / Politique / Une voie et des voix d'équilibre pour les ZNT dans le vignoble

Champagne
Une voie et des voix d'équilibre pour les ZNT dans le vignoble

La Chambre d'Agriculture de la Marne vient d'adopter une motion se voulant force de proposition dans l'établissement concerté d'un cadre de cohabitation entre riverains et vignobles.
Par Alexandre Abellan Le 12 novembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une voie et des voix d'équilibre pour les ZNT dans le vignoble
- crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
R

éunie ce 10 novembre, la session de la Chambre d’Agriculture de la Marne vote à l’unanimité une motion portant sur les Zones de Non-Traitement (ZNT). Face à l’inquiétude d’un nouveau dispositif devant être annoncé en janvier 2022 (à la suite de l’arrêt du conseil d’État de juillet 2021, annulant le cadre en vigueur depuis 2020), les vignerons champenois sont clairs : pas d’opposition, mais des propositions de concertation. « Nous voulons avancer et ouvrir la discussion avec les riverains. Notre but ce n’est pas de polluer, c’est d’avoir les meilleurs pratiques » pointe Hervé Sanchez, le président de la Chambre d’Agriculture de la Marne. Rappelant que 1 000 hectares de vignes ne pourraient plus être traités avec une ZNT à 10 mètres des habitations, le président de la Coopérative de la Goutte d’Or (Vertus) regrette un « retour en arrière ». Des travaux ayant déjà été menés pour aboutir à des chartes de bon voisinage avec les riverains, permettant d’aménager les traitements à proximité des habitations (sous conditions de matériels, matières actives…).

Portée par le Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV) et la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA 51), la motion votée appelle précisément à « agir en faveur de la mise en place d‘un contrat de confiance entre la société et les agriculteurs en privilégiant un dialogue entre les acteurs au niveau local, plutôt que la multiplication d’interdictions ». Le préfet de la Marne étant présent lors de la session, le message doit désormais remonter au gouvernement. Avec des demandes de soutiens financiers à la recherche et d’appuis réglementaires à l’expérimentation. Ce qui pourrait se traduire par le soutien des essais en AOC Champagne du cépage résistant Voltis à proximité des habitations, pour réduire les traitements phytosanitaires.

Contre l’artificialisation

« Nous avons des solutions, mais qui demandent du temps » note Hervé Sanchez. Le président de la Chambre d’Agriculture souligne que la motion « n’est pas contre les ZNT, mais contre l’artificialisation des sols ». Le problème étant moins de savoir qui était le premier présent entre la vigne et une habitation, mais qui sera le dernier à rester en place, la motion demande une réforme du Code de l’Urbanisme pour que les promoteurs prennent à leur charge la création d’espaces végétalisés lors de construction à proximité de parcelles de vignes.

Lancée en Champagne, cette initiative pourrait être transposée dans d’autres départements et régions viticoles. « Nous ne voulons pas demain faire face à des décisions sans solution pour nous » indique Hervé Sanchez, dans une crainte partagée par toute la filière vin.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé