LE FIL

Changement dans la continuité

Christophe Riou prend la direction générale de l’IFV

Lundi 02 août 2021 par Christelle Stef

Le passage de relais entre les deux directeurs était anticipée de longue date.
Le passage de relais entre les deux directeurs était anticipée de longue date. - crédit photo : DR
Le conseil d’administration de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) du 7 juillet a nommé Christophe Riou comme directeur de l’Institut à compter du 1er octobre, en remplacement de Jean-Pierre Van Ruyskensvelde qui fait valoir ses droits à la retraite.

Changement à la tête de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV). A compter du 1er octobre, Christophe Riou, actuellement directeur adjoint et directeur des programmes scientifiques de l’Institut, prendra en charge la direction générale. Il remplace Jean-Pierre Van Ruyskensvelde qui fait valoir ses droits à la retraite. Une transition préparée de longue date qui n’annonce pas de rupture. « On partage les dossiers depuis de nombreuses années » indique le nouveau directeur.

La transition écologique, l’adaptation au changement climatique, les dépérissements de la vigne et la productivité du vignoble, l’adaptation des styles de vins aux nouveaux modes de consommation, vont rester au cœur des thématiques de recherche et de développement prioritaires pour l’Institut. L’objectif : développer une "ingénierie de solutions" applicables et adaptées à chaque territoire. Pour cela l’Institut peut compter sur ses 160 collaborateurs répartis dans ses 20 unités d’expérimentation et sur un budget annuel de 15,6 millions d’euros. L’institut mène plus de 200 programmes de recherche avec plus d’une centaine de partenaires. Prochaine étape à laquelle va devoir s’atteler Christophe Riou et ses collaborateurs : la construction du programme de recherche 2022-2027 conformément aux orientations définies par le ministère de l’agriculture.

Un riche parcours

Christophe Riou, 55 ans est basé dans la Vallée du Rhône. Ingénieur agronome et œnologue diplômé de Montpellier Supagro, il démarre sa carrière en 1992 à l’ITV d’Angers, puis il dirige la station régionale jusqu’en 1997. Après un bref passage à Montpellier, il prend ensuite en 2000 la direction de l’Institut Rhodanien (les services techniques d’Inter Rhône). En parallèle, il anime la commission technique du Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d'origine et à indication géographique (CNIV). En 2010, il réintègre l’IFV en tant que directeur scientifique, puis en tant que directeur adjoint en 2013. Depuis 2016, il assure également la fonction de délégué national au plan dépérissement du vignoble.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé