Accueil / Commerce/Gestion / Hennessy frôle les 50 % de commercialisation de cognacs en 2020
Hennessy frôle les 50 % de commercialisation de cognacs en 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Hégémonie raffermie
Hennessy frôle les 50 % de commercialisation de cognacs en 2020

Le premier acteur des spiritueux charentais sort renforcé d’une année marquée par la crise sanitaire, ayant plus impacté les autres opérateurs. La question des tensions d'approvisionnement reste centrale pour l'opérateur leader.
Par Alexandre Abellan Le 28 juillet 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Hennessy frôle les 50 % de commercialisation de cognacs en 2020
1 cognac sur 2 vendu dans le monde a été produit par la maison Hennesy l'an passé. - crédit photo : LVMH
B

ras armé des eaux-de-vie charentaises, les cognacs Hennessy assoient leur domination de la filière en 2020 : avec 94,6 millions de bouteilles commercialisés sur l’année 2020, la filiale du groupe LVMH pèse désormais pour 49,3 % des commercialisations de toute la filière Cognac (s’élevant à 192 millions de cols). Un niveau sans précédent, comme le montre l’infographie ci-dessous. Frappées par la crise sanitaire du covid-19, les ventes de Hennessy ont limité leur baisse à 4 % par rapport à 2019, quand les sorties de la filière régionale ont baissé de 11 %. La résilience des cognacs Hennessy se trouve sans doute dans son orientation forte sur les jeunes eaux-de-vie, notamment le VS, et sur le marché américain, soit un segment et une destination particulièrement dynamiques l’an dernier (+26 % pour Hennessy l’an passé).

Comptant développer ses marchés américains et chinois grâce à la visibilité offerte par le partenariat avec la NBA, Hennesy vise un doublement de son activité d’ici 10 ans. Les signaux restent actuellement au vert pour le leader incontesté de la filière charentaise. D’après les derniers éléments publiés, ses ventes de Cognac s’élèvent à 53,6 millions de cols sur le premier semestre 2021, soit des hausses de 24 et 9 % des ventes par rapport aux six premiers mois de 2020 et 2019. Le groupe LVMH qualifie ce début 2021 de « semestre exceptionnel » pour les ventes de vins et spiritueux, tout en soulignant pour Hennessy « un contexte d’approvisionnement tendu ». Pour augmenter les capacités de production du vignoble charentais, la filière envisage la plantation de 10 000 hectares de vignes nouvelles sur années 2022 à 2024 (soit 3 129 ha/an).

1 Champagne sur 5

Affichant un plus fort repli, les ventes des six marques de champagnes LVMH (Moët et Chandon, Veuve Clicquot, Krug, Dom Pérignon, Ruinart, et Mercier, sans compter la moitié d’Armand de Brignac) restent relativement stable dans leur poids sur la filière champenoise (avec 21 % en 2020 ).

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé