LE FIL

Covid oblige

La Tour d’Argent se fait caviste en ligne pour écouler les vins laissés en carafe

Vendredi 18 juin 2021 par Alexandre Abellan

« Chaque bouteille porte, en outre, le sceau de La Tour d’Argent, qui atteste d’un niveau de qualité exceptionnel »  rapporte un communiqué.
« Chaque bouteille porte, en outre, le sceau de La Tour d’Argent, qui atteste d’un niveau de qualité exceptionnel » rapporte un communiqué. - crédit photo : Pierre-Emmanuel de Leusse
Le restaurant étoilé parisien va proposer 200 références de vins à maturité pour écouler les stocks issus de la fermeture administrative et de la moindre présence de clients internationaux du fait de la crise sanitaire.

Si de nombreux vignerons se sont diversifiés dans la vente en ligne faute de pouvoir vendre leurs bouteilles à la restauration, les grands restaurants digitalisent également leur carte des vins. Ayant déjà lancé une boutique en ligne, la Tour d’Argent passe une nouvelle étape en mettant en vente plus de 2 000 bouteilles pour 200 étiquettes françaises du 24 septembre au 16 octobre prochains. S’il vend l’ensemble de ces bouteilles, le restaurant étoilé du cinquième arrondissement de Paris pourrait récolter plus de 200 000 euros. Cette vente à prix fixe ne représentera qu’une fraction de la cave de la Tour Blanche, qui revendique 320 000 bouteilles pour 15 000 références en cave.

« Pendant une année, on n’a pas vendu de vin » explique Yannick Branchereau, le directeur général de la Compagnie Internationale de la Tour d’Argent, dont les portes ont été fermées de mars 2020 à juin 2021 (avec une réouverture temporaire en septembre-octobre 2020). « Une cave ça vit, ce n’est pas un flux normal » ajoute Yannick Branchereau, pour qui cette vente n’a pas pour vocation de « tenir l’exploitation » mise en difficulté par les fermetures administratives, mais a surtout pour objectif de « continuer à acheter et de soutenir la filière, avec un certain nombre de vignerons qui se sont trouvés sans débouchés ».

"Vins à maturité"

Présentée comme un rafraîchissement de stock pour préparer l’avenir, cette vente s’inscrit dans une digitalisation de la Tour d’Argent. Ayant développé ses offres de livraison, le restaurant propose également des ventes ponctuelles de bouteilles sélectionnés. L’établissement passe une nouvelle étape avec cette vente plus massive, qui s’inscrit dans la période des foires aux vins d’automne. « Nous proposons quelque chose de différent. Nous ne sommes pas là pour proposer des prix barrés, mais pour proposer des vins à maturité » indique Yannick Branchereau.

Le chef-sommelier David Ridgway met en vente des bouteilles allant du millésime 1996 à 2014, avec essentiellement des vins de Bourgogne (85 étiquettes), du Rhône (68 références) et Bordeaux (20 crus). En termes de prix, la sélection va de 35 € (un chablis du domaine Bois d’Yver ou un mercurey du château de Chamirey) à 900 € le flacon de château Haut-Brion 2000 (12 bouteilles disponibles). Si le prix de vente n’est pas celui proposé à la carte des vins du restaurant, il essaie de suivre le prix de référence du marché. Avec le gage d’un vieillissement dans les caves de la Tour d’Argent, pour un élevage optimal indique Yannick Branchereau, résolument optimiste pour l’avenir. « La reprise va bien, on se rend compte que les clients ont envie de consommer » conclut le directeur du restaurant.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé