Accueil / Commerce/Gestion / Les vins effervescents Chandon s'approprient le Spritz dans un cocktail prêt-à-boire

Argentine
Les vins effervescents Chandon s'approprient le Spritz dans un cocktail prêt-à-boire

Via sa filiale argentine, le groupe champenois se positionne pour la première fois sur un créneau jusque-là préempté par le prosecco.
Par Alexandre Abellan Le 11 mai 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vins effervescents Chandon s'approprient le Spritz dans un cocktail prêt-à-boire
Prêt à servir, le cocktail peut être complété par « trois glaçons, une tranche d’orange séchée et un brin de romarin » précise un communiqué. - crédit photo : MHD
B

aptisé Chandon Garden Spritz, le premier cocktail prêt-à-boire du groupe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH) se définit sur sa bouteille comme l’assemblage de vins mousseux bruts issus du domaine argentin Chandon (cépages chardonnay, pinot noir et sémillon) et d’un « macérat d’extraits naturels d’écorces d’oranges, d’herbes et d’épices » (dans de l’eau-de-vie de raisins). Secrète, cette recette est le soixante-quatrième essai réalisé par le domaine, qui travaille à la production d’un Spritz depuis quatre années pour se positionner face au Prosecco.

LVMH oblige, la bouteille affiche un positionnement prix premium sur le réseau traditionnel, à 19,50 € en caviste et 8-10 € le verre en restauration (pour 34-45 € la bouteille). En lancement, la gamme Chandon Garden Spritz est actuellement disponible sur 8 marchés européens via des sites de vente en ligne (Clos 19 en Allemagne, Interspar en Autriche, Premium Bottles au Danemark, caviste Alko en Finlande, réseaux cavistes/restaurateurs en France, Vinmonopolet en Norvège, Global Wines en République Tchèque et Paul Ullrich en Suisse).

Sans arômes de synthèse

Pour mieux se distinguer des autres cocktails prêts-à-boire, le distributeur Moët Hennessy Diageo axe sa communication sur la naturalité de ses ingrédients, « sans arômes de synthèse ni colorants artificiels », et la maîtrise de son approvisionnement, notamment les 2,5 tonnes annuelles d’« oranges Valencia cultivées sans pesticides et cueillies à la main dans une ferme familiale de la Province de Entre-Rios ». Cette absence de pesticides est « un point particulièrement important pour nous, car nous prélevons les écorces et les zestes » précise dans un communiqué l’œnologue argentine Ana Paula Bartolucci.

Le domaine argentin Chandon a été créé en 1959 à proximité de Mendoza par Robert-Jean de Vogüé, alors Président de Moët & Chandon. Des domaines californiens et brésiliens ont été fondés en 1973, avant d’ouvrir des vignobles australiens en 1986, chinois en 2013 et indiens en 2014.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé