Accueil / Commerce/Gestion / Un vin désalcoolisé de cépages résistants pour l'apéritif

Pour détrôner les bières
Un vin désalcoolisé de cépages résistants pour l'apéritif

Misant sur la tendance du sans résidu de pesticide et des faibles degrés alcool, la start-up Moderato lance une gamme taillée pour l'apéritif.
Par Alexandre Abellan Le 17 février 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un vin désalcoolisé de cépages résistants pour l'apéritif
Moderato propose « une nouvelle expérience issue du vin, plus légère (seulement 5% d’alcool et <30kcal/100ml soit 2,5 fois moins qu’un vin classique) ». - crédit photo : DR
S

’inscrivant dans la tendance diététique du « no alcohol » et « low alcohol », la jeune entreprise Moderato propose une gamme de boissons désalcoolisées titrant à 5°.alc à base de cépages résistants à l’oïdium et au mildiou. Ce qui permet à la campagne de levée de fonds sur la plateforme Ulule d’affirmer le lancement d’une nouvelle gamme de produits : « 5 % d’alcool et 0 pesticide »*.

Défini comme un « produit issu du vin à degré réduit », Moderato a l’ambition de « s’appuyer sur un savoir-faire français pour proposer une expérience plus légère pour le consommateur et meilleure pour la planète » rapporte Sébastien Thomas, le co-fondateur de Moderato (avec Fabien Marchand-Cassagne). Se positionnant en alternative à la bière pour l’apéritif, ce vin désalcoolisé de cépages résistants vise des « occasions de consommation plus légères » explique Sébastien Thomas, soulignant que cette boisson n’est pas faite pour accompagner un bœuf bourguignon, mais « proposer une nouvelle expérience, sans conflit avec les vins existants ».

Lancement participatif

Cherchant à élargir l’offre du vignoble français, le projet finalise actuellement son lancement par précommandes sur la plateforme de financement participatif Ulule. Avec 3 400 bouteilles vendues en 3 semaines (et encore 15 jours de campagne), Moderato compte finaliser son site de e-commerce en mars, signer dans la foulée des partenariats de distribution chez des cavistes et épiceries (avant d’espérer rentrer chez des cafés et restaurants) et prévoit même une levée de fonds au printemps (des contacts étant prometteurs avec des investisseurs).

Ambitieux, ce projet s’appuie sur le vigneron languedocien Vincent Pugibet (domaine de la Colombette), qui propose déjà des vins de cépages totalement et partiellement désalcoolisés. Ces derniers titrant à 8-9°.alc. Moderato va plus loin en descendant à 5°.alc., par osmose inverse. Promettant une nouvelle expérience, ce vin désalcoolisé est issu de cépages résistants Monarch et Prior pour la cuvée rouge, Muscaris et Souvignier Gris pour la cuvée blanche, d’un assemblage plus large pour le rosé.

Nous devons le faire déguster

Chaque bouteille affiche un prix de vente conseillé de 11 €. En 2021, Sébastien Thomas espère commercialiser quelques centaines de milliers de cols : « l’objectif est de faire connaître ce nouveau produit. Nous devons le faire déguster. 500 échantillons ont déjà été envoyés. »

 

* : Contacté, Vincent Pugibet confirme ne pas traiter les vignes produisant ces vins ensuite désalcoolisés.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé