LE FIL

Mises en relation réussies

Millésime Bio ferme son salon digital pour le rouvrir en mars 2021

Mercredi 27 janvier 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 11/02/2021 10:59:08

Salon à domicile pour les exposants et visiteurs. Ici avec Aurélie Voillot, agence d’externalisation des forces commerciales pour les vignobles du Baron de Montfort, à Saint-Émilion ce 26 janvier.
Salon à domicile pour les exposants et visiteurs. Ici avec Aurélie Voillot, agence d’externalisation des forces commerciales pour les vignobles du Baron de Montfort, à Saint-Émilion ce 26 janvier. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Pour son premier évènement numérique, l’association organisatrice tire un bilan très positif. La poussant à une prolongation pour ouvrir de nouvelles opportunités et permettre de promouvoir les futurs lauréats de son concours de dégustation.

Fermant ses portes virtuelles ce mercredi 27 janvier, l’évènement Millésime Bio 2021 les rouvrira les 18 et 19 mars prochain pour répondre aux demandes de ses exposants. Le premier salon commercial d’envergure de la filière vin à se lancer dans le 100 % digital aura réuni pendant trois jours 1 004 exposants et 3 000 visiteurs, avec une moyenne de 1 100 visiteurs/jour. « On ne peut pas se targuer des 6 à 7 000 visiteurs comme lors d’une exposition physique. Mais grâce à nos filtres, le visitorat était plus qualificatif (pas de flopée d’étudiants, de commerciaux en bouchons ou de consultants cherchant à s’implanter dans la filière vin) » note Jeanne Fabre, la présidente de la commission Millésime Bio de l’interprofession Sudvinbio.

Mais à l’heure du bilan, les chiffres les plus parlants témoigne du besoin de contacts en pleine crise covid. Sur trois jours de salon, la plateforme a enregistré 15 000 mises en relation. Avec 5 000 rendez-vous pris et 10 000 conversations entamées (par les messages sur le chat et les appels en visioconférence). Une masse d’envois de photos et de vidéos qui a mis à mal la plateforme virtuelle, inaccessible pendant une heure dans la matinée du lundi 25 janvier. « On aurait aimé l’éviter » commente Jeanne Fabre, expliquant qu’il s’agissait du lancement d’un « salon de taille gigantesque ».

"Une réussite en termes de mises en relation"

L’empreinte géographique de l’évènement digital dépasse celle du salon physique, avec des visiteurs venant de 52 pays (en tête des acheteurs d’Allemagne, de Belgique, du Canada et des Etats-Unis). « Le digital a permis d’ouvrir le salon à de plus petits importateurs et d’accéder à des niches » indique l’organisatrice. Au final, ce Millésime Bio digital reste « une réussite en termes de mises en relation pour les affaires et la vente du vin » résume Jeanne Fabre, qui rappelle que les exposants doivent désormais envoyer leurs échantillons et maintenir les contacts établis sur trois jours.

Face aux demandes de rallonges venant d’exposants, le salon digital réouvrira les 18 et 19 mars prochains. « Ça peut permettre à des vignerons ne s’étant pas appropriés l’outil d’avoir une séance de rattrapage. Et à ceux ayant été actifs de continuer à prospecter » explique Jeanne Fabre. Qui indique que les modalités d’accès aux exposants n’ont pas encore été votées par le conseil d’administration du salon. A priori, l’accès à ces deux nouveaux jours serait gratuit pour ceux ayant déjà exposé cette fin janvier*. Cette réouverture permettra de mettre en avant les lauréats du challenge Millésime Bio, le concours de dégustation reporté (les dégustations sont prévues courant février, en petits comités).

Questions d’avenir

Concernant l’avenir de la plateforme numérique, un travail de réflexion va être mené pour la maintenir dans une forme plus ou moins ponctuelle. « Il ne s’agit pas de remplacer un salon, les vignerons ne pouvant pas être sur leur stand et derrière l’ordinateur. Tout est possible, comme des ouvertures décalées » esquisse Jeanne Fabre. « Nous avons répondu à une attente, nous espérons que cela va inspirer d’autres acteurs de l’évènementiel. Nous nous adressons aux bio, mais toute la filière a besoin de vendre du vin » conclut l’organisatrice.

 

 

* : Sur 1 004 exposants, on en dénombre 150 nouveaux (pour un coût de 290 €) et 850 inscrits gratuits (ayant maintenu leur cotisation pour le salon physique de 2021, reporté en 2022).

Fermeture décalée de 18h à 23h30

Devant fermer ses portes le mercredi 27 janvier à 18 heures, le salon Millésime Bio a décalé sa clôture à 23h30, pour répondre à un afflux de visiteurs américains indique l'organisateur.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé