LE FIL

Stéphane Gabard

A Bordeaux, "nous devons rééquilibrer rapidement notre potentiel de production"

Jeudi 07 janvier 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 08/01/2021 09:44:53

« Soyons pragmatique, il n’y a pas une solution, mais c’est la mise en place d’une série d’évolution qui vont nous permettre d’aller mieux » pose Stéphane Gabard.
« Soyons pragmatique, il n’y a pas une solution, mais c’est la mise en place d’une série d’évolution qui vont nous permettre d’aller mieux » pose Stéphane Gabard. - crédit photo : Guillaume Bonnaud
Sans cacher les difficultés de la première appellation girondine, le nouveau président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieurs se montre optimiste dans la capacité du vignoble à rebondir au prix d’efforts structurants et de réorientations conséquentes.

Dans quel état d’esprit et quel constat de la situation dans le vignoble en 2020, prenez-vous la présidence de l’ODG des Bordeaux et Bordeaux supérieurs ?

Stéphane Gabard : Nous sommes dans une période très compliquée, où la crise sanitaire et la crise économique, qui en découle, viennent renforcer les difficultés que nos appellations connaissent depuis quelques années. Nous devons rééquilibrer rapidement notre potentiel de production, tout en développant notre commercialisation. Nous avons de nombreux atouts pour conquérir ou reconquérir certains marchés.

 

La distillation de crise a-t-elle permis d’apurer le surstock ? Quels sont également les effets de la mise en réserve interprofessionnelle, du déclassement en vin de France (VSIG) et de la réduction des rendements sur les disponibilités en appellation Bordeaux ?

Aujourd’hui, notre coefficient de stockage n’est pas si catastrophique. Les sorties, bien qu’en baisse, sont plutôt meilleures que les projections réalisées pendant le premier confinement (3,9 millions d’hectolitres de sorties, pour un prévisionnel à 3,3-3,5 millions hl). La distillation enlève 500 000 hl, les rendements fixés bas cette année, couplés à une récolte faible (problème sanitaire, sécheresse…), la réserve et l’affectation supplémentaire en VSIG, vont permettre de se rapprocher d’un équilibre de marché.  Nous allons être plus dépendants du contexte international post-covid, que de nos disponibilités.

 

Dans le communiqué de presse suivant votre élection, vous indiquiez porter un regard neuf sur la segmentation. Pourriez-vous préciser ce qu'il en est ?

Il s'agit de favoriser une filière d’approvisionnement de VSIG en Gironde en mettant en place des contrats triennaux avec des prix bornés. Le but, arrêter de produire des VSIG de manière erratique, et par opportunité. Il s'agit également de développer l’IGP Atlantique. Les IGP ont le vent en poupe, mais l’IGP Atlantique n’a jamais été mis en avant. Si on veut réduire notre potentiel en AOC vers de l’IGP, il faut dynamiser cette filière à l’aide de produit au profil tendance, et en investissant dans un plan de promotion et de communication ambitieux. Pour cela, il faudra peut-être changer les règles de notre interprofession. Il s'agit à l’intérieur de notre AOC de redéfinir et caractériser notre segmentation entre Bordeaux et Bordeaux Supérieur. Il s'agit enfin de continuer à avancer sur le projet « Cru d’Exception », sur la définition de profils produits et réfléchir sur des repères de consommation.

 

L’ensemble du marché des vins rouges subit des difficultés commerciales (liées à des changements sociétaux et exacerbées par la crise sanitaire), quels sont pour vous les leviers à actionner pour sortir de cette crise : diversification avec les rosés/crémants, changement de profil-produit, sévérité renforcée pour Quali-Bordeaux, modernisation marketing, renforcement de la stratification en pyramide avec VSIG/IGP/AOP, arrachage temporaire/définitif, nouvelle distillation ?

L’inventaire à la Prévert que vous avez fait dans la question, me parait être suffisant pour travailler l’avenir de nos appellations. Soyons pragmatique, il n’y a pas une solution, mais c’est la mise en place d’une série d’évolutions qui vont nous permettre d’aller mieux. 


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé