LE FIL

N°10

La footballeuse Gaëtane Thiney crée sa marque de champagne

Vendredi 13 novembre 2020 par Laurie Andrès
Article mis à jour le 15/11/2020 10:38:34

Des crampons sur le terrain de foot à la fourche dans le vendangeoir pour la joueuse internationale.
Des crampons sur le terrain de foot à la fourche dans le vendangeoir pour la joueuse internationale. - crédit photo : DR
Elle marque sur les terrains mais aussi en Champagne. Gaëtane Thiney, capitaine du Paris FC (ex- FCF Juvisy) aux 163 sélections sous le maillot de l’équipe de France féminine de football, vient de créer sa marque de champagne « Dix.it Thiney ». « Dix » comme un clin d’œil à son département d’origine. Entretien.

Gaëtane Thiney, pourquoi avoir créé votre marque de champagne ? Quel a été le déclic ?

Gaëtane Thiney : Ça faisait quelques années que j’y pensais, j’ai un attachement fort à ma terre d’origine, mes amis sont là-bas, mon frère et mon oncle. Je me suis lancée à l’instinct, j’ai rencontré beaucoup de producteurs qui me sollicitaient. Le 1er avril, en plein confinement, je me suis décidée, on a réfléchi sur la marque. Il y a beaucoup de pépites dans l’Aube, c’est un terroir de grande qualité. J’ai profité de l’opportunité du confinement pendant lequel je m’entraînais 1h30 par jour ce qui m’a laissé du temps pour comprendre les rouages de la filière. Tout comme ma carrière de footballeuse, le champagne est un travail d’équipe.

 

À quel niveau participez-vous au lancement de votre marque ? Avec qui travaillez-vous ?

Grâce à mon réseau parisien, j’ai réussi à trouver des partenaires de qualité, j’ai constitué un comité d’experts de dégustation car si je crée ma marque, je ne suis pas encore totalement rodée à l’exercice. J’ai fait déguster mes cuvées à Paz Levinson, sommelière en chef du groupe Pic, qui a salué la qualité des cuvées présentées. Je travaille aujourd’hui avec 4 vignerons sur 5 cuvées différentes qui sont complémentaires*, des cuvées qui existaient déjà chez mes partenaires mais qui à l’avenir vont évoluer. Je suis très exigeante sur la qualité, c’est une performance au quotidien. J’ai participé à toutes les étapes, je me suis intéressée à l’élaboration des cuvées, des bouteilles jusqu’à l’étiquette en passant par l’administratif. Je suis un peu comme la locomotive qui emmène tout le monde.

 

En cette fin d’année morose, la France fait face à une crise sanitaire sans précédent, quels sont vos objectifs pour le développement de cette marque ? Quel est le message que vous avez envie de passer ?

Je me suis lancée dans ce projet un peu fou, c’est vrai, mais ça fait partie de moi, je voulais rendre à ma région ce que j’ai reçu, je n’oublie jamais d’où je viens.

Mon frère, ma sœur, ma nièce ont tous été associés à ce projet, je me suis fixée l’objectif de commercialiser 5000 bouteilles pour commencer, à l’avenir, j’aimerai que les bénéfices des ventes, j’espère qu’il y’en aura, soient reversés au sein de club associatifs, pas forcément que dans le milieu du football. On a tendance à dénigrer les petites structures, la ruralité.

J’aimerai profondément qu’ils aient les moyens de se doter de matériel, de disposer de personnel suffisant. Faire un projet pour faire du business ne m’intéresse pas, il faut qu’il y ait du sens, des valeurs.

Le Champagne et la Champagne permettent de rêver, de partager, tous ensemble. La gastronomie est un liant, même si nous préférons de parler de « bonne bouffe », nous avons travaillé avec des chefs qui ont imaginé des recettes autour des cuvées, des recettes simples, dans l’air du temps qui permettent de désacraliser le côté trop conventionnel de la dégustation du champagne. C’est aussi ce message que je veux continuer à transmettre. 

L’Aube a toute sa place sur les grandes tables.

 

 

 

* : Dans la gamme Dix.it Thiney, il existe aujourd’hui 5 cuvées élaborées par des vignerons de la Côte des Bar. Des cuvées à dominante de pinot noir élaborées par François Moutard, Bernard Sandrin, Jean-François Vezien et Stéphane Joly (100% pinot blanc). À partir de 28€ (Brut Dix.Vin – Jean Pierre Vezien, 85% pinot noir, 15% cépages blancs). Les vidéos des chefs et les recettes sont à retrouver sur le site internet sous l’onglet « Dix.it les chefs » avec la participation de Benoit Gauthier, chef du restaurant Le Grand Pan, Paris XV, Mory Sacko, chef du restaurant Mosuke, Paris XIV et Philippe Colin, chef étoilé troyen. D’autres chefs devraient rejoindre l’aventure à l’instar d’Anne-Sophie Pic, cheffe triplement étoilée et Thierry Marx, chef 2* du Mandarin Oriental à Paris.

 

 

Parcours professionnel

Gaëtane Thiney a fait ses débuts à Saint-Memmie en D1 à seulement 14 ans dans les années 2000, époque décisive où elle côtoie Marinette Pichon, ex-internationale française et pionnière du football féminin, auboise, elle aussi.

Passée par l’US Compiègne, elle rejoint le FCF Juvisy en 2008, devenu en 2017 le Paris FC.

Elle rafle le titre de meilleure joueuse de D1 avec son club en 2012 puis en 2014 où elle est aussi meilleure buteuse.

Son aventure avec l’équipe de France commence en 2007 et est ponctuée de succès, en 2011, lors de la coupe du monde de football en Allemagne, Gaëtane et les Bleues se classent à la 4ème place de la compétition, une place qu’elles obtiendront aussi lors des JO de Londres en 2012.

En 2019, Gaëtane Thiney est convoquée parmi les 23 à disputer la coupe du monde ce qui lui permettra de comptabiliser 163 matchs en sélection (pour 58 buts) en équipe de France.

Très impliquée dans le milieu associatif et caritatif, Gaëtane Thiney est conseillère technique nationale de la Fédération française de football, chargée du développement des pratiques du football chez les jeunes et est marraine de l’association Team Léo du souffle pour Léonie et ses amis, une association qui lutte contre la mucoviscidose.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé