LE FIL

Vallée du Rhône

Frédéric Chaudière préside le repositionnement de l’appellation Ventoux

Jeudi 30 juillet 2020 par Alexandre Abellan

Frédéric Chaudière annonce mener « un travail global sur l’identité de l’AOC ».
Frédéric Chaudière annonce mener « un travail global sur l’identité de l’AOC ». - crédit photo : Château Pesquié
Le vigneron prend la présidence de l’Organisme de Défense et de Gestion avec la volonté de créer l’unanimité autour de la redéfinition de l’AOC rhodanienne.

Coïncidant avec l’obtention du titre de Parc Naturel Régional du mont Ventoux*, l’élection de Frédéric Chaudière à la présidence du syndicat viticole de l’appellation Ventoux se place tout naturellement sous le signe du « géant de Provence ». Gérant depuis 17 ans le château Pesquié avec son frère (à Mormoiron, Vaucluse), Frédéric Chaudière souligne toute l’importance du mont Ventoux dans la typicité de l’appellation Ventoux au sein de la Vallée du Rhône (avec son microclimat permettant « plus de 20°C » de différence thermique entre le jour et la nuit pendant l’été), ainsi que de l’effet moteur du vignoble provençal voisin (« a fortiori le Luberon, nous restons une AOC de vins rouges (à 54 %), mais le rosé se développe depuis une quinzaine d’années (40 % actuellement) »).

Face à ces dynamiques, Frédéric Chaudière souhaite finaliser d’ici la fin 2020 un plan stratégique de repositionnement de l’AOC Ventoux. Recevant les premières conclusions d’experts extérieurs, l’Organisme de Défense et de Gestion va soumettre les projets retenus aux 130 caves particulières et 13 caves coopératives constituant l’appellation (à 70 % produite par la coopération). D’autres discussions viendront ensuite pour définir des engagements environnementaux. « Je souhaite des objectifs sérieux de transition écologique, dans le prolongement du repositionnement » indique Frédéric Chaudière, qui précise que des groupes de travail ont déjà avancé sur les sujets du bilan carbone, de l’encépagement…

AOC attractive

Précédemment vice-président de l’AOC, Frédéric Chaudière prend la suite du viticulteur Yves Favier, qui préside la cave coopérative de Bédoin (VMV, les Vignerons du Mont Ventoux) et ne souhaitait pas se présenter pour un nouveau mandat syndical (après 14 ans de présidence). Engagé depuis 7 ans dans l’ODG, Fabrice Chaudière souhaite « incarner l’ambition de l’AOC Ventoux, encore dans sa pleine jeunesse et dont on découvre les terroirs ». Mettant en avant l’attractivité de ce vignoble, le vigneron aime citer la critique britannique Jancis Robinson, qui estimait que si elle était jeune vigneronne, c’est ici qu’elle s’installerait.

Alors que les ceps de syrah finissent leur véraison (ceux de grenache la débutent), les premières restitutions du plan de repositionnement de l’AOC doivent faire mûrir la nouvelle stratégie de l’appellation pour son millésime 2020 et les suivants.

 

 

* : L’appellation Ventoux recoupe également un autre PNR, celui du Luberon.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé