LE FIL

Bulles de Loire

Le pétnat d’AOC défini par Montlouis-sur-Loire

Vendredi 21 février 2020 par Alexandre Abellan

En Indre-et-Loire, « nous faisons tous beaucoup de vins effervescents depuis 10 à 15 ans » souligne Damien Delecheneau.
En Indre-et-Loire, « nous faisons tous beaucoup de vins effervescents depuis 10 à 15 ans » souligne Damien Delecheneau. - crédit photo : Domaine La Grange Tiphaine
L’appellation ligérienne vient de définir sa méthode d’élaboration des pétillants naturels dans son cahier des charges afin de structurer une mode et en affirmer l’ancrage dans son terroir de chenin.

Baptisé « Originel », le vin mousseux sec de l’appellation Montlouis sur Loire bénéficie d’une méthode de production aussi inspirée de l’approche spontanée des vins pétillants nature (les pétnats), qu’encadrée dans son objectif de profil produit (tenant plus d’une logique de vin tranquille que d’effervescent nature, voir encadré). « Nous exprimons vraiment la volonté de faire un grand vin [de chenin] avec cette méthode » résume Damien Delecheneau, le président du syndicat viticole de Montlouis sur Loire.

Produisant depuis 2005 des vins pétillants naturels, le vigneron ligérien travaille depuis 2007 à la formalisation de cette tendance, qui vient d’intégrer le cahier des charges de l’AOC après trois ans d’échanges avec l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO). « Nous revendiquons une qualité issue du terroir, du millésime et du vigneron. J’adore les vins nature, mais quand ils sont bien faits. Nous voulons limiter les approximations. Le côté fermentaire est très rigolo, mais cela manque d’identité » estime Damien Delecheneau.

Revendication AOC

Emergeant depuis une quinzaine d’années dans les caves tourangelles, les pétnats pourraient amorcer un virage identitaire plus affirmé. Revendiqués en vins de France, ces vins pétillants pourront s’inscrire dès 2020 dans une AOC. « Nous officialisons la méthode, nous n’avons plus envie d’en rougir » précise Damien Delecheneau, qui souligne que l’offre gagnera en lisibilité pour les consommateurs.

S’appuyant sur la marque privée « Originel » et s’adossant au nouveau cahier des charges de l’AOC Montlouis-sur-Loire, cette gamme de bulles n’arrivera pas sur les marchés avant 2021

 

Le cahier des charges de l'Originel de l'AOC Montlouis-sur-Loire

Rendements : identiques à ceux des vins tranquilles (52 hl/ha).

Récolte : manuelle obligatoire et transport dans le plus grand respect du raisin.

Pressurage direct : vendange entière, ni éraflage, ni foulage.

Filtration et ajouts interdits comme l’enzymage, le levurage, l’enrichissement, la liqueur de tirage ou encore d’expédition sauf souffre en usage très limité.

Pression naturelle moyenne : 3,5 bars.

Temps de passage sur latte : 9 mois au minimum.

Dégorgement : obligatoire.




 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé