LE FIL

Palmarès littéraire

Les 20 livres de la vigne et du vin à ne pas manquer pour l’OIV

Jeudi 17 octobre 2019 par Alexandre Abellan

Les lauréats ont été primés ce 15 octobre à l'ambassade du Chili.
Les lauréats ont été primés ce 15 octobre à l'ambassade du Chili. - crédit photo : OIV
L’organisation internationale de la vigne et du vin livre sa sélection des ouvrages techniques, économiques et culturelles permettant de mieux appréhender la filière vitivinicole.

Avis aux polyglottes, l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) a dévoilé les vingt lauréats de son prix littéraire. Créé en 1930, ce concours a reçu en 2019 pas moins de 51 ouvrages candidats pour 11 catégories, scientifiques et culturelles. Cette année, 11 prix et 9 mentions spéciales ont été décernés par le jury du prix de l’OIV, qui a rendu sa décision ce 17 juillet à Genève et va remettre ses prix ce 15 octobre à l’ambassade parisienne du Chili.

Parmi les titres techniques, l’institut sud-africain des sciences du raisin et de la vigne remporte le prix et la mention spéciale des ouvrages sur la viticulture avec respectivement un ouvrage pour la bonne gestion de l’enracinement des vignes, Vine Roots des professeurs Eben Archer et Dawid Saayman, et un guide à l’irrigation du vignoble, Handbook for Irrigation of Wine Grapes in South Africa de Philip Albertus Myburgh. Dans la catégorie viticulture et œnologie, le prix de l’OIV soutient le développement du vignoble polonais en primant les deux volumes de Winorośl I Wino. Wiedza i praktyka (la vigne et le vin, théorie et pratique), du collectif mené par Roman Myśliwiec, Ewa Wawro et Wojciech Bosak (publié par Fundacja Galicja Vitis). En œnologie, l’OIV a primé l’approche moderne de Red Wine Technology d’Antonio Morata (Elsevier Inc), qui étudie en 400 pages les techniques d’optimisation de la macération et de l’extraction des raisins, de fermentation par des levures non-Saccharomyces... Arrivés ex aequo dans la catégorie développement durable, l’ouvrage allemand Terroir : Wetter, Klima, Boden de Dieter Hoppmann, Klaus Schaller et Manfred Stoll (Eugen Ulmer Vêlage) et le livre espagnol sur l’adaptation de la filière méditerranéenne au changement climatique, El sector vitivinícola frente al desafío del cambio climático de Raúl Compés López et Vicente Sotés Ruiz (Cajamar Caja Rural).

"Café et vin"

Optant pour l’économie comparative, l’OIV prime l’étude des industries du vin dans plusieurs pays de The Palgrave Handbook of Wine Industry Economics d’Adeline Alonso Ugaglia, Jean-Marie Cardebat et Alessandro Corsi (Palgrave Macmillan) et donne sa mention Spéciale à la mise en parallèle des cultures et économies du café et du vin de Coffee and Wine: Two Worlds Compared de Morten Scholer (Troubador Publishing Ltd). Privilégiant l’histoire à petite échelle, le jury récompense la monographie Les petits vignobles. Des territoires en question du collectif dirigé par Stéphane Le Bras (Presses Universitaires de Rennes et Presses Universitaires François Rabelais), avec une mention pour l’histoire d’une vallée australienne Hunter Wine : A history (1828 – 1983) de Julie McIntyre et John Germov (NewSouth Books).

Prix culturels

En littérature, la mention Spéciale de l’OIV va à Sommelier à mots choisis de Philippe Bourguignon (éditions Glénat). Les photographies de Giacomo Tachis dans Mescolavin (Carlo Cambi editore) lui valent une mention spéciale. En matière de découverte de vignobles, le Midi est à l’honneur avec Languedoc Roussillon södra frankrikes viner des suédois Britt Karlsson, Bengt Rydén et Per Karlsson (Carlsson Bokförlag), tandis qu’une mention spéciale est décernée à Skin Contact - Voyage aux origines du vin nu d’Alice Feiring (éditions Nouriturfu). Sont primés dans la catégorie territoire l’ouvrage danois sur les vins italiens, Italiensk Vin de Thomas Ilkjær, Paolo Lolli, Arne Ronold, Ole Udsen (Forlagshuset Vigmostad & Bjørke), avec une mention spéciale pour Vignes et Vins, paysages et civilisations millénaires de Raphaël Schirmer (éditions Glénat).Parmi les études spécialisées, le prix est revenu à Roche et vin. À la découverte des vignobles suisses de Rainer Kündig (AS Verlag). Avec une mention spéciale à la somme historienne qu’est la Noblesse du Tonneau de Roland Bugada, Gilles Bousquet, Frédéric Gillet et André Valognes (éditions de L'Escargot Savant). En ampélographie se distingue l’atlas des cépages autochtones des Pouilles, Atlante dei vitigni tradizionali di Puglia de Pierfederico La Notte, Francesco Civita, Stefano Raimondi et Anna Schneider (CRSFA). Avec une mention spéciale pour les cépages crètes, The Cretan Grapes de Maritina Stavrakaki et Manolis Stavrakakis  (Tropic).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé