LE FIL

Marotte monomaniaque

Le vin français, cible réflexe de Donald Trump

Lundi 29 juillet 2019 par Alexandre Abellan

« La France vient juste de mettre en place une taxe digitale sur nos grandes compagnies technologiques américaines » s’emporte Donald Trump, ce 26 juin sur Twitter.
« La France vient juste de mettre en place une taxe digitale sur nos grandes compagnies technologiques américaines » s’emporte Donald Trump, ce 26 juin sur Twitter. - crédit photo : White House
Dans sa logique de bras de fer commercial, le président américain persiste à vouloir faire trinquer les exportations des vins de France. Cette fois en rétorsion des taxes sur les géants du numérique.

Donald Trump contre les vins français, troisième épisode. Après un tweet agressif en novembre 2018 et un interview virulent en juin dernier, le quarante-cinquième président des Etats-Unis d’Amérique a de nouveau menacé de taxer les importations de vins français. Dans un tweet ciblant la nouvelle taxation française sur les activités des géants du numérique (dite taxe Gafa, pour Google, Amazon, Facebook et Apple), Donald Trump estime que « si quelqu’un devait taxer [les grandes compagnies américaines], ce serait leur pays d’origine et personne d’autre. Nous annoncerons prochainement des actions réciproques substantielles suite à la stupidité [du président Emmanuel] Macron. J’ai toujours dit que le vin américain était meilleur que celui français ! »

32 % des importations américaines

Malgré la faiblesse de ses arguments sur les différences de taxation des vins importés sur les marchés américains et européens, et l’absence de soutien au sein même de son vignoble, le président américain continue de cibler les vins pour peser sur la politique française. La ficelle est grosse, mais la corde est sensible sur le premier marché mondial de consommation de vins. Sur les quatre premiers mois de 2019, la France a expédié 537 000 hectolitres de vins pour 425 millions d’euros de chiffre d’affaires (respectivement +2 et +10 % par rapport à janvier-avril 2018). La France pesant pour 14 % des importations américaines de vin en volume et 32 % en valeur selon les statistiques de Business France. Sans oublier 84 600 hl de Cognac pour 443 millions € (-1 et +11 %). Sur la même période, les Etats-Unis ont expédié de plus faibles volumes vers la France, mais avec d’impressionnantes croissances : 36 000 hl de vin pour 11 millions €  (respectivement +89 et +70 %).

"Eviter que ces menaces ne se matérialisent"

Dans un rare communiqué, la Fédération Française de Exportateurs de Vins et Spiritueux (FEVS) « appelle les autorités françaises et américaines à poursuivre leur dialogue en matière de taxation des services numériques […] et espère qu’elles sauront ainsi rapidement trouver la voie à suivre pour éviter que ces menaces ne se matérialisent et viennent restreindre l’accès des vins français au marché américain. »

Suite au prochain épisode.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé