LE FIL

Transcendance

Gérard Bertrand interprète le rosé comme un temple

Jeudi 25 juillet 2019 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 26/07/2019 15:15:59

Clos du Temple porte, selon Gérard Bertrand, un message : 'Terre, temps, transcendance'.
Clos du Temple porte, selon Gérard Bertrand, un message : 'Terre, temps, transcendance'. - crédit photo : Gérard Bertrand
Gérard Bertrand explore le segment des rosés ultra-premiums avec Clos du Temple. Un vin destiné à devenir une icône.

Le pré-carré provençal des rosés hauts de gamme et gastronomique va devoir faire une place à d’autres… Et notamment, Gérard Bertrand qui présente Clos du Temple, un rosé iconique, intemporel et gastronomique, vendu à 190 euros le col tout Clos d’Ora (lancé il y a 8 ans). Selon même l’aveu de son auteur, ce vin « est un hommage à l’audace, celle de créer un grand cru rosé en Languedoc ». Implanté sur le vignoble de Cabrières, le Clos du Temple s’étend sur 8 hectares conduits en biodynamie. Ce cru résulte d’un assemble rare. « J’ai conçu ce vin comme un temple : les fondations sont constituées par le grenache, les colonnes sont formées par le cinsault, les murs c’est la syrah, l’architecture c’est le mourvèdre et le toit c’est le viognier » explique Gérard Bertrand.

Les raisins sont vendangés à la main au lever du soleil puis pressé à froid. La fermentation s’effectue à basse température après un débourbage de 24 h à température contrôlée entre 8 et 10 °C. Ces vins sont élevés en fûts de chênes français durant 6 à 8 mois sur lies fines ave bâtonnage régulier.

Nombre d’or

Le flacon s’inspire de la structure architecturale des premiers temples « Ses formes géométriques sont conçues avec le nombre d’or » précise Gérard Bertrand. Sa base carrée et sa piqûre en forme de pyramide s’élèvent vers le sommet pour se métamorphoser en cylindre, alliant ainsi le tellurique et le cosmique dans le respect des principes biodynamiques. Les épaules sont ornées d’or évoquant à la fois le paysage sinueux des collines Cabrières mais également les dômes recouverts d’or permettant d’orienter les pèlerins. Le bleu, utilisé en plusieurs endroits du packaging, est une évocation du bleu royal de Louis XIV, qui consommait des vins de Cabrières.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé