LE FIL

Cognac

Les vignerons mutualisent leurs achats de tour antigel en créant une CUMA

Mardi 23 juillet 2019 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 24/07/2019 15:09:04

En mai dernier à Cognac, feux de paille et hélico ont été déployés pour replaquer au sol les fumées chaudes et éviter les gelées.
En mai dernier à Cognac, feux de paille et hélico ont été déployés pour replaquer au sol les fumées chaudes et éviter les gelées. - crédit photo : Raphaël Martinaud (Établissements Martinaud)
Les opérateurs charentais mettent en place les outils leur permettant de partager l'investissement et le fonctionnement dans des solutions contre la multiplication des gelées ces dernières années.

Après des épisodes de gelées à répétition sur le vignoble charentais, « il est temps d’organiser la lutte » pose le bouilleur de cru Freddy Jeannaud, tout juste élu ce 15 juillet à la présidence de la nouvelle Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole des viticulteurs de Cognac (CUMA Viti Cognac). « L’idée est de proposer aux adhérents des solutions de lutte contre le gel, nous commençons par les tours antigel fixes et mobiles. Nous créons la CUMA car le maillage est plus cohérent à l’échelle de l’îlot que de la parcelle » précise-t-il dans un communiqué.

Mobilisation collective

S’inscrivant dans la continuité de la mobilisation collective portée par l’association Charentes Anti Gel, cette CUMA est supervisée par l’Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC), qui réalise actuellement une cartographie des zones gélives du vignoble charentais pour optimiser l’implantation des tours antigels (l’étude doit être finalisée d’ici 2020). « En profitant de la masse des viticulteurs, la CUMA mettra à disposition des adhérents des tours antigels. Dont le coût d’achat (avoisinant 40 000 euros la tour) sera remboursé au prorata des surfaces couvertes sur dix ans (en y ajoutant les frais de fonctionnement) » précise à Vitisphere Bastien Brusaferro, le responsable d’affaires publiques de l’UGVC qui suit le dossier. Et précise que si la CUMA a été créée pour investir dans un premier temps dans des tours antigels, d’autres achats de matériel sont envisageables à l’avenir (comme des bougies, mais aussi des panneaux de pulvérisation confinée…).

Pour soutenir les investissements de la CUMA Viti Cognac, une demande de subvention sera posée cette fin d’année auprès de la région, qui proposait précédemment une aide de 40 % aux achats de tours antigels et les dispositifs d’aspersion par les CUMA, dans le cadre du Plan de Compétitivité et d'Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé