LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Diversification innovante

La mode des escape games vignerons ne se dément pas

Dimanche 30 juin 2019 par Alexandre Abellan

Ludique, les épreuves d'escape game sont l'occasion de transmettre des informations techniques aux joueurs, comme ici sur les cépages du Sud-Ouest.
Ludique, les épreuves d'escape game sont l'occasion de transmettre des informations techniques aux joueurs, comme ici sur les cépages du Sud-Ouest. - crédit photo : Cave du Marmandais
De Marmande à Chablis, les jeux d’évasion dans un environnement viticole et en temps limité sont plébiscités

En la matière, le millésime 2019 est déjà riche. Alors que la saison touristique est lancée, les offres d’escape games essaiment dans le vignoble. De l’éphémère jeu d’énigmes du domaine Verret (Chablis) à l’installation pérenne du domaine Claude Lafond (Reuilly) en passant par l’animation original du salon Grand Bourgogne Hôtel (Paris), on aura du mal à tenir la liste exhaustive des défis d’évasion qui sont désormais proposés par la filière vin.

Dernier exemple en date avec la cave coopérative de Marmande, dont le magasin de Beaupuy accueille un « Escape Wine » : 4 stands d’énigmes à résoudre en une heure pour « trouver le secret de la vigneronne Helvire Horouge » (s’il est très anglophile, le milieu de l’escape game n’est pas insensible aux calembours français). Ces défis débouchant sur une dégustation, pour ceux le souhaitant (l’épreuve étant aussi ouverte aux enfants).

3 ans d’escape game vigneron

Si le premier escape game du vignoble français date de 2016, avec la Cave Rouge à Thuir (Roussillon), la plus célèbre, et inspirante,  initiative a été lancée en 2017 par le domaine Couly (Chinon). Avec 2 000 visiteurs depuis l’ouverture, « je pensais rentabiliser l’investissement en plus d’un an et demi. Cela a été fait en un mois et demi » rapporte le vigneron Vincent Couly, qui a déposé la marque « escape game œnologique » et a renouvelé ses deux salles pour maintenir l’intérêt des visiteurs. Les énigmes n’étant un défi qu’à la première visite, il est en effet primordial de changer tous les 6 à 12 mois ses installations. Un nouveau type de millésime œnotouristique.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé