LE FIL

Moins de 15 €/col

L'expérience "Grand Bourgogne Hôtel" attire par son offre de vins accessibles

Vendredi 25 janvier 2019 par Juliette Cassagnes

Les 50 exposants du salon Grand Bourgogne Hôtel, organisé ce lundi 21 janvier 2018 à Paris
Les 50 exposants du salon Grand Bourgogne Hôtel, organisé ce lundi 21 janvier 2018 à Paris - crédit photo : Vincent Krieger
Pour tenter d'attirer les foules et se démarquer, le BIVB avait décidé de mettre les petits plats dans les grands en organisant la première édition du « Grand Bourgogne Hôtel » à Paris ce lundi 21 janvier 2019. Recueil de témoignages de visiteurs de l'événement.

L'interprofession bourguignonne s'est attachée les services de l'agence Sowine pour organiser l'événement, la première édition du genre: proposer aux professionnels du CHR et journalistes parisiens une journée de dégustations de vins des appellations communales et régionales, sur un format atypique, en jouant sur l'aspect « expérientiel ». Un bel hôtel particulier du 7eme arrondissement a pour cela été loué et mis en scène façon « Grand Budapest hôtel », avec notamment des salles identifiées par des numéros, telles les chambres d'un hôtel, et des masterclass originaux  : un escape game spécialement développé sur le thème des 27 dénominations géographiques de l'appellation Mâcon, ou encore une visite virtuelle à l'aide d'un casque pour découvrir celles de l'appellation régionale Bourgogne.

Une attente forte...vis-à-vis des vins

Selon les quelques témoignages recueillis de visiteurs, l'événement semble réussi : « lieu magnifique », « bien reçus », « très bien organisé », a t'on ainsi pu entendre. Mais ils laissent aussi à penser que la motivation de leur venue était plus liée à l'opportunité de pouvoir référencer de nouveaux vins bourguignons - qui plus est, à des prix accessibles - qu'à la formule atypique proprement-dite : « Je suis venue pour acheter de nouveaux vins pour les abonnements mensuels de box : j'ai des besoins récurrents, explique Marie Bradford, de Trois fois vin, qui est resté l'après-midi. Quant aux ateliers, je n'avais pas le temps ; j'aurais aimé y participer, mais je vise l'efficacité...Nous sommes très sollicités avec des propositions de dégustations tous les lundis...Mais des offres sur les vins bourguignons, il n'y en a pas tant que cela ».

"Offre ciblée"

Même discours du côté d'un responsable de magasin Nicolas : « j'y suis allé mais j'avais peu de temps, je n'ai donc pas participé aux Masterclass. Je suis surtout venu parce qu'il y avait une offre ciblée vins de Bourgogne à des prix accessibles...Le journées de ce type sont plutôt rares ». « Les masterclass avaient l'air bien, mais je n'avais pas le temps ; je suis venu car j'essaie de participer à un maximum d'événements dédiés aux vins de Bourgogne : ce sont des vins qui restent prisés et les quantités sont restreintes », confirme Charlie Wilson, acheteur pour le réseau de caviste Nysa.

Après plusieurs tentatives, nous avons fini par trouver une personne qui a pris le temps de tester l'escape game : « c'était plutôt sympa et intéressant… On peut le voir comme un "plus", car s'il n'avait pas été proposé, je serais venu quand même », témoigne Valentin, responsable de salle d'un restaurant parisien.

Illustrations (CR Vincent Krieger): l'entrée du Grand Bourgogne Hôtel :

L'accueil :

La bibliothèque :

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé