LE FIL

Val de Loire

5 innovations inspirantes pour doper son tourisme vigneron

Mercredi 06 février 2019 par Alexandre Abellan

En chêne, les cinq trophées représentent sur une face le tracé gravé de la Loire et sur les trois autres les principaux sols ligériens avec des inclusions de pâte de verre.En chêne, les cinq trophées représentent sur une face le tracé gravé de la Loire et sur les trois autres les principaux sols ligériens avec des inclusions de pâte de verre. - crédit photo : Salon des Vins de Loire
Réunissant les filières touristiques et viticoles du val de Loire, le jury des premiers Bacchus de l’œnotourisme a remis ce 5 février ses premiers trophées lors du salon des vins de Loire. Sur 55 candidats, cinq ont été récompensés, par une sculpture et un pack média pour communiquer (d’une valeur de 2 000 euros). Les cinq lauréats feront également partie des cent finalistes pour le premier prix national de l’œnotourisme, organisé par Atout France et la revue Terre de Vins.

Défi touristique : une nouveauté pour animer chaque millésime

Le coup de cœur des Bacchus de l’œnotourisme a été décerné à Laura Semeria, du domaine de Montcy (Cheverny). Ayant repris le domaine en 2007, la vigneronne italienne y a rapidement développé l’œnotourisme, ouvrant les week-ends et dédiant des salariés à l’accueil multilingue. Au-delà des visites et dégustations classiques, elle a lancé un parcours dans les vignes pour les enfants, elle a conçu une activité de chasse aux trésors « le mystère de la grappe d’or », elle propose des hébergements insolites comme des roulottes dans le vignoble, elle a fait construire dans une parcelle une salle de réception dont le toit est couvert de vignes… « Chaque année, nous avons une nouveauté ! » s’enthousiasme Laura Semeria lors de la remise du prix, glissant que « c’est grâce à l’œnotourisme que nous sommes toujours là. Cela nous a permis de survivre avec les pertes de récoltes successives… »

 

Succès surprise : un escape game au domaine

Le prix de la mise en valeur touristique a récompensé le domaine Pierre et Bertrand Couly (Chinon) pour son « escape game œnologique » (qui est une marque déposée). Réalisé avec une intrigue et des objets viticoles, l’épreuve donne une heure à trois à huit joueurs pour sortir d’une pièce où ils sont enfermés. « Nous avons ouvert mi-juillet 2017. Cela a été un gros succès, on a été surpris ! En 2018, l’escape game a reçu 1 600 visiteurs (soit 20 % des visites du domaine) » rapporte le vigneron Pierre Couly, qui salue l’idée originale et la mise en place réalisée par son fils, Vincent Couly. Ayant suscité l’adhésion des premiers joueurs, l’escape game a créé un effet boule de neige sur les réseaux sociaux forts. « Je pensais rentabiliser l’investissement en plus d’un an et demi. Cela a été fait en un mois et demi » rapporte Vincent Couly. Mais la limite d’un escape game, c’est le jeu ne se fait qu’une fois. « Comme nous n’avons pas les moyens d’avoir deux salles, nous le changeons actuellement » annonce le concepteur de scénario et de défis, qui a réalisé des prestations dans le Bordelais (cliquer ici pour en savoir plus).

 

Carte des vins : restauration de vignerons

Dans la catégorie restauration, l’auberge des Isles a été autant distinguée pour son cadre (au pied du château de Montreuil-Bellay et au bord du Thouet) que pour sa gastronomie (changeant quotidiennement) et sa carte des vins (350 références à la carte). Sur les cinq associés du projet, il faut dire que trois sont des vignerons (Adrien et Guillaume Pire du château de Fosse Sèche et Aymeric Hillaire du domaine Mélaric) et un œnologue (le cuisinier Romain Amblard). Ouverte de mars à octobre, l’auberge a la particularité d’organiser chaque dimanche estival un barbecue sur sa terrasse, avec deux vignerons.

 

Best of : une manifestation festive d’évènements dans le vignoble

En matière de promotion de l’œnotourisme, l’équipe de l’Office de Tourisme de Nantes a été récompensée pour l’évènement Muscadétours. Chaque premier week-end d’octobre, dix évènements œnotouristiques sont sélectionnés pour leur originalité sur 30 communes du territoire explique Benoît Payen, le président de l’Office de Tourisme de Nantes. La huitième édition aura lieu en 2019, et sera marquée par les Agapes, dîner d’accords mets et vins réunissant un millier de convives.

 

Prestataire de services : l’œnotourisme externalisé

Le trophée de la vente de produits œnotouristique a été remis à l’agence Val de Loire Travel. Fondée par l’entrepreneur Mario Tirelli, cette plateforme de réservation en ligne d’excursions thématiques propose des visites sur-mesure le long de la Loire : des châteaux aux vignobles. « C’est une délégation de prestation pour permettre au vigneron d’externaliser son activité œnotouristique. Même si on le souhaite, on ne peut pas être partout » témoigne le vigneron Philippe Boucard (domaine Lamé Delisle Boucard, à Bourgueil).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé