Accueil / Commerce/Gestion / Les 6 tendances 2018 des vins et spiritueux par l'IWSR

Du tout pétillant au cannabis
Les 6 tendances 2018 des vins et spiritueux par l'IWSR

Pour la nouvelle année, l'agence anglaise International Wine and Spirit Research dévoile ses six prédictions qui sont autant de nouvelles directions pour la consommation et la production de boissons alcoolisées. Morceaux choisis de ce rapport « Radius », entre continuité et incongruités.
Par Alexandre Abellan Le 05 janvier 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les 6 tendances 2018 des vins et spiritueux par l'IWSR
Faisant état de l'attractivité de la bulle, IWSR souligne que la texture des boissons alcoolisées est une source d'innovation à creuser. - crédit photo : IWSR
L
’effervescence se propage aux boissons tranquilles

« La pétillance, avec sa connotation premium, est mûre pour accueillir de nouvelles expérimentations. Des gins effervescents aux barmen ajoutant du gaz carbonique dans leurs cocktails, nous prédisons que l’ajout de bulles à des boissons traditionnellement plates deviendra un nouveau terrain de jeu. »

 

La modération et la consommation de vins fortifiés

« Alors que la proportion de jeunes gens évitant les alcools ne cesse de croître, l’impact d’une génération de consommateurs modérés se fait sentir. Les cocktails à faible degré d’alcool (ou shim) remplacent le gin et la vodka par des boissons alternatives à moindre teneur en alcool. Les tonics avec du sherry et du Porto gagnent en popularité. Tandis que les vins fortifiés sont « découverts » par une jeune génération. »

 

Résoudre la réduction des déchets

« Ce serait exagérer que de dire que la gestion des déchets domine les débats de la filière des boissons alcoolisées. Mais cette question s’invite de plus en plus dans les conversations. S’il y a eu des essais par le passé dans la filière pour être plus environnementale, la pression de réduire les déchets augmente. Il reste aux producteurs de boissons de trouver de nouvelles solutions innovantes. »

 

La mode du non-filtré

« Alors que la clarté était vue un temps comme un signe clé de qualité, les brasseurs mettent de plus en plus en avant des bières qui ne sont pas filtrées. Et communiquent sur des boissons qui sont davantage brutes, savoureuses et authentiques. Étant donné que cette mode est pilotée par les consommateurs, on peut s’attendre à ce qu’un nombre croissant d’opérateurs des alcools s’approprient l’espace des boissons « non-filtrées ». Notamment pour les spiritueux. »

 

Les lois de l’attraction par la couleur

« 2017 a été dominé par la couleur des aliments et boissons que nous consommons grâce aux réseaux sociaux. Alors que la plupart des personnes sont équipées en permanence d’un appareil photo et d’un compte Instagram, nous n’avons probablement jamais vécu dans une culture plus visuelle. 2017 aura prouvé le pouvoir de la couleur. Pouvant être un détail frivole ou un point important, la couleur dominera l’année 2018. La teinte exacte n’est pas importante. Ce qui compte pour une marque, c’est de comprendre que la couleur peut être un raccourci pour accéder à des consommateurs, mais sera encore plus cruciale pour réussir plus globalement. »

 

Des cuvées au cannabis

« Alors que la législation de la marijuana est loin d’être réalisée aux États-Unis, il n’y a pas de doute qu’elle modèle déjà le monde des boissons. Si les alcools aromatisés au cannabis ne sont pas nouveaux, le récent rachat de la société canadienne Canopy Growth par le groupe Constellation est un signe que cette tendance va devenir mainstream (actuellement, les États du Colorado, de Californie et du Nevada ont légalisé la marijuana). »

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé