LE FIL

Resdur 1

Classement des premiers cépages français résistants à l’oïdium et au mildiou

Jeudi 21 décembre 2017 par Alexandre Abellan

Présentés lors du dernier Sitevi par l’IFV, les vinifications 2017 de Resdur1 ont confirmé le potentiel de ces cépages en assemblage.Présentés lors du dernier Sitevi par l’IFV, les vinifications 2017 de Resdur1 ont confirmé le potentiel de ces cépages en assemblage. - crédit photo : Alexandre Abellan (Archives)
Baptisés Artaban, Floréal, Vidocq et Voltis, ces nouvelles variétés de vignes tolérantes aux maladies cryptogamiques viennent de recevoir l'aval du CTPS. Reste encore à obtenir la signature du ministre de l'Agriculture.

Ce 13 décembre 2017, la section vigne du Comité Technique Permanent de la Sélection (CTPS) a validé l’inscription définitive au catalogue français des quatre premiers cépages résistants issus du programme Resdur de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). « Cette date va marquer une avancée historique ! Comme le greffage, les hybrides, la sélection clonale… Ce sont les premières inscriptions au catalogue de variétés résistantes issues de la recherche publique française ! » s’enthousiasme David Amblevert, le président de la Fédération Française de la Pépinière Viticole (FFPV).

Résistants au mildiou et à l’oïdium, ces quatre cépages sont baptisés Artaban noir, Floréal blanc, Vidocq noir et Voltis blanc. Issus de la première série de croisements menés par l'INRA de Colmar en 2000, ces cépages sont la première génération d’une lignée de ResDur qui est, à date, riche de possibilités (on décompte en lice 25 Resdur2, 40 Resdur3 et 1 320 génotypes issus de la recherche de cépages typiques en Alsace, Champagne, Bordelais…).

Procédure et diffusion

Validé ce 20 décembre par le conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, ce classement définitif par le CTPS doit désormais être validé par un arrêté ministériel. Sa publication au Journal Officiel de la République est attendue pour le premier trimestre 2018 (en espérant une plus grande réactivité de l’administration qu’en ce début d’année). L’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) prendra en charge la diffusion de ces cépages durant la période de mise en place des vignes mères de ResDur1. « Pour accélérer le processus de diffusion, nous aurons un recours exceptionnel à du matériel standard par un processus de multiplication rapide. En attendant l’arrivée du matériel certifié » expliquait Pascal Bloy, le directeur du matériel végétal de l’IFV, lors du salon Sitevi.

Selon ses estimations, 19 à 22 000 plants de Resdur 1 en catégorie standard seront disponibles pour greffage au printemps 2018. Du moins dans le cadre de l'Observatoire National du déploiement des cépages résistants (OsCaR), animé par l'IFV et l'INRA (cliquer ici pour en savoir plus).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé