Accueil / Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Courtiers en Vins / La tête dans le fût ou dans la bouteille ?

La tête dans le fût ou dans la bouteille ?

Courtiers de ville, courtiers de campagne : des réalités qui les différencient et des valeurs qui les rassemblent.
Par Syndicat régional des courtiers en vins et spiritueux Le Lundi 16 janvier 2023
Partage

 La tête dans le fût ou dans la bouteille ?
D

’un côté, les courtiers dits de « campagne », des hommes de terrain, perpétuellement sur les routes à la rencontre des vignerons : ils découvrent les propriétés, parcourent les vignobles, s’immiscent dans l’intimité des chais, dégustent les lots, échantillonnent et échangent majoritairement sur le vin en vrac. Leurs mouvements permanents de part et d'autre du vignoble bordelais leur offrent des connaissances essentielles sur les propriétaires de vrac, les quantités disponibles, les volumes, la qualité des vins. 

D’autre part, les courtiers, parfois qualifiés « de ville » ou plus précisément des courtiers spécialisés dans les Grands Crus du Bordelais. Si l’on compte une majorité de courtiers de campagne dans le bordelais, ils sont un petit cercle à se consacrer aux grands châteaux. Une part moins conséquente s’expliquant par les 5% que représentent les grands crus sur la totalité de la superficie du vignoble bordelais. 

S’ils se différencient par le type de produit qu’ils représentent (vrac ou grands crus), ils ont en commun leur connaissance du produit. Pour les grands crus classés, informations sur les propriétaires, origine et histoire du vin, prix du marché et stocks disponibles. Et pour le vrac, volumes, quantités, qualité, disponibilités en chai, prix, fonctionnement de la marque ou de l’appellation.

Précédent
Courtiers en Vin : une vocation
Suivant
Courtiers en vin : jeunesse, maturité ou apogée ?
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé