Accueil / Commerce/Gestion / En dehors du label bio, les consommateurs de vin ne reconnaissent (quasiment) rien
En dehors du label bio, les consommateurs de vin ne reconnaissent (quasiment) rien
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Notoriété
En dehors du label bio, les consommateurs de vin ne reconnaissent (quasiment) rien

Si les professionnels du vin ont pris l’habitude de jongler entre sigles et labels environnementaux, leurs notoriétés restent souvent faibles. De quoi alimenter l’idée d’une certification pour les réunir toutes.
Par Alexandre Abellan Le 16 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
En dehors du label bio, les consommateurs de vin ne reconnaissent (quasiment) rien
Parmi les consommateurs, seule « une petite majorité se dit rassurée par la présence de plusieurs logos » note l’étude Agri Confiance. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
F

ace à la multiplication des labels environnementaux, les consommateurs semblent rester sur le bord de la route. Si 96 % d’entre eux connaissent le logo de l’Agriculture Biologique d’après l’étude en ligne menée par Harris Interactive pour le label Agri Confiance (1 000 répondants en avril 2022), la part embarquée par les autres certifications est bien moindre. Pour les labels de la filière vin, ils sont 44 % à connaître Zéro Résidu de Pesticides (ZRP), 25 % pour les Vignerons Engagés, 25 % pour la Haute Valeur Environnementale (HVE), 24 % pour Agri Confiance et 20 % pour Terra Vitis. Des taux qui augmentent pour les sondés CSP+ : 51 % pour ZRP, 30 % pour HVE, 29 % pour Agri Confiance, 28 % pour Terra Vitis…

Ainsi, « il est possible d’identifier 3 groupes de labels en fonction de leur notoriété. Loin devant, le label Bio est reconnu quasi unanimement. En position intermédiaire on retrouve ZRP reconnu par près d’un français sur 2. Enfin, avec une notoriété proche d’un français sur 4 on retrouve l’ensemble des autres labels, y compris Agri Confiance » indique la synthèse de l’étude, présentée lors d’une conférence de presse ce 15 novembre. Si 68 % des consommateurs déclarent regarder les logos lors de leurs achats n magasin (ils sont 16 % à le faire à domicile), l’étude note « des avis très divergents concernant la présence de plus en plus de labels dans les rayons. Un tiers trouve que ça facilite les achats, un autre tiers trouve que ça les embrouille et le dernier tiers se montre neutre face à cette tendance ».

Un label pour les unir

Dans ce cadre, Agri Confiance, « le label d’agriculture durable porté par la coopération agricole » comme l’indique son directeur Philippe Sommer, affiche l’ambition de simplifier l’offre de labels en portant plusieurs promesses attendues par les consommateurs. D’après l’étude, les consommateurs privilégient lors d’un achat la qualité gustative (75 %), le prix (67 %), la transparence (62 %), l’origine France/locale (59 %), la préservation de l'environnement (53 %), le soutien et la valorisation de l'agriculteur (48 %) et la présence de labels (35 %). « Agriconfiance est largement en phase avec les nouvelles attentes » estime Philippe Sommer, rappelant que le logo est porté par 30 coopératives française (avec des développements possibles sur 5 à 10 coopératives actuellement).

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé