Accueil / Gens du vin / Le vin Méthode Nature s’engage contre le sexisme et les violences sexuelles
Le vin Méthode Nature s’engage contre le sexisme et les violences sexuelles
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

"Rappel des valeurs"
Le vin Méthode Nature s’engage contre le sexisme et les violences sexuelles

Le jeune syndicat de défense des vins naturels a adopté à la rentrée 2022 une motion contre les violences sexistes et sexuelles, au nom des « valeurs » portées par ce mouvement.
Par Julie Gallo Le 28 octobre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le vin Méthode Nature s’engage contre le sexisme et les violences sexuelles
'Le syndicat doit être actuel et favoriser cette évolution positive, pour sortir du machisme, et préserver cet espace de liberté qu’est le vin naturel' explique son président, Jacques Carroget. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2020)
P

as de « chasse aux sorcières » mais un « rappel des valeurs » du vin naturel. L’engagement contre les violences sexistes et sexuelles a été pris au nom du « respect du vivant, au sens le plus large possible », lit-on dans le texte publié sur le site du syndicat. « Le vin nature ou naturel est porteur de valeurs, d’une véritable éthique, qui n’est pas simplement technique mais concerne absolument tout son écosystème. (…) La présence accrue des femmes ne justifie en rien qu’elles soient la cible de certains hommes qui, sous prétexte d’alcoolisation ou profitant d’un contexte festif, ou encore abusant de leur position privilégiée dans le milieu, agissent en véritables prédateurs et les agressent verbalement voire sexuellement, et ce encore trop souvent en toute impunité. »

Pour l’instant, ce texte est une simple motion. « Mais nous allons proposer à la prochaine assemblée générale (en général en février) de l’intégrer dans le cahier des charges, d’une façon ou d’une autre », explique le vigneron Jacques Carroget (Muscadet), le président du syndicat. « Rien d’obligatoire, mais plutôt des recommandations. Il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières, ni d’encourager la délation. Mais ça ne nous empêche pas de rappeler certaines valeurs. » D’autres ajouts autour des « valeurs » portées par le vin nat’, mais portant cette fois sur les pratiques viticoles, pourraient également être soumis au vote.

VSS

La décision d’engager le syndicat de défense des vins naturels contre les violences sexistes et sexuelles « a fait l’unanimité » au sein du conseil d’administration, évoque Jacques Carroget. « Le sujet n’est pas anodin, et nous en avons évidemment informé nos adhérents, et n’avons reçu aucun avis négatif, au contraire. » Dans le conseil d’administration, on retrouve entre autres Isabelle Perraud, attaquée en diffamation par un vigneron, et présidente de la jeune association féministe Paye Ton Pinard, qui travaille également sur un « kit » pour sensibiliser les organisateurs de salon de vins naturels.

« On ne s’attache pas à une affaire particulière, précise le président. La société évolue. Le syndicat doit être actuel et favoriser cette évolution positive, pour sortir du machisme, et préserver cet espace de liberté qu’est le vin naturel. »

Le syndicat de défense des vins naturels est né en septembre 2019, et vise à fédérer la « communauté » du vin naturel (vignerons, mais aussi cavistes, sommeliers, et consommateurs). Le syndicat propose notamment un label « Vin Méthode Nature » s’appuyant sur une charte validée par les institutions. En 2021, il comptait 156 vignerons adhérents, et 264 cuvées labellisées.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé