Accueil / Viticulture / Le Biotandem s’attaque au travail du rang dans les vignes en pente
Le Biotandem s’attaque au travail du rang dans les vignes en pente
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Un portique attelé à l’avant
Le Biotandem s’attaque au travail du rang dans les vignes en pente

En Alsace, un mécanicien agricole a conçu un porte-outil original qui s’accroche à l’avant du tracteur pour nettoyer les rangs des parcelles en pente
Par Bertrand Collard Le 11 août 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le Biotandem s’attaque au travail du rang dans les vignes en pente
Le Biotandem s'attèle à l'avant du tracteur, sur le relevage ou, comme ici, sur une plaque. Le bras extérieur s'escamote devant un obstacle ou à la demande du chauffeur pour réduire l'encombrement lors des manœuvres. - crédit photo : DR
U

nique en son genre, le Biotandem est un portique frontal pour travailler un rang par passage. Ce porte-outil s’accroche sur une plaque ou sur le relevage avant du tracteur. Autre signe distinctif : il est doté d’une roue motrice sur son côté extérieur. « C’est pour éviter que le tracteur chasse », explique Adrien Bernhard, mécanicien agricole à Bergbieten dans le Bas-Rhin. Cette roue, montée sur une suspension à ressort pour suivre le sol, c’est l’astuce qui rend possible le montage avant d’un tel outil, très déporté vers le côté droit du tracteur.

40% de pente

Adrien Bernhard l’a imaginé à la demande d’un client qui voulait abandonner le glyphosate et se lancer dans le travail du sol dans ses vignes en pente.

« Grâce à la roue motrice, on grimpe des pentes de 40 %, assure l’inventeur. Avec notre enjambeur, vous pouvez travailler le dernier rang d’une parcelle planté à 50 cm d’un muret ou d’une ravine. Autrement, vous ne pouvez pas. Vous pouvez aussi travailler le dernier rang d’une parcelle mitoyenne d’une autre, distante de 1 m seulement ». Et dans les parcelles en trapèze plantées de telle sorte que les rangs se resserrent depuis le bord large jusqu’au bord étroit, comme il en existe en Alsace, le chauffeur n’a aucun réglage à faire.

Le Biotandem passe dans les vignes plantées à 1,60 m d’écartement minimum. Il reçoit des interceps, des disques émotteurs ou des disques de buttage. Il corrige jusqu’à 20° de dévers grâce à un système breveté. Il peut se déporter du tracteur sur une course de 40 cm. L’utilisateur règle la largeur de la bande travaillée en jouant sur la position du bras gauche de l’enjambeur.

Bras escamotable

Le bras droit s’escamote, automatiquement en cas d’obstacle et à la demande du chauffeur pour ne pas cogner l’ancrage des piquets de tête lorsqu’on tourne en bout de rang et faire cette manœuvre plus rapidement ou dans une tournière étroite.

Adrien Bernhard a vendu six machines depuis leur sortie au début de l’an dernier. Au fait, pourquoi l’avoir appelée Biotandem ? « Bio, parce qu’on se passe d’herbicide et tandem, parce que nous l’avons conçu cet outil à deux avec un collègue tourneur-fraiseur », répond-il.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé